Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 18:08

4/7: Douve aux Salamandres

Poursuite de la désob au fond de la Cartouchière

Non sans mal, percuteurs coincés, angles de tir biscornus, lunettes fumées ou plutôt boueuses, cailloux récalcitrants

Cela avance bien, nous y retournerons

Sans sourciller nous avons entamé la remontée (près de 1h30) en essayant de placer des vérins à quelques endroits adéquats ; négatif, à revoir

 TPST : 5 heures

Participants meurtris mais toujours motivés : André et Patrice

 

6/7 Grotte du Monceau. Inspection par André en solitaire, qui nous ramène des observations intéressantes.

Visite de la grotte Monceau ce samedi après 45 ans...
Superbe creusement phréatique mais vraiment très peu de "scallops". J'en ai vu des petites

(2-3 cm) dans le premier passage bas et une de 4-5 cm vers la fin, indiquant un flux vers la sortie (suivant la littérature, le flux devrait avoir été assez rapide).
Je suis allé jusqu'au fond qui était assez sec. J'ai rejoint une nappe stagnante environ 4 mètres  plus bas que l'entrée. Pas de courant d'air mais on dirait que ça continue  avec un bouchon d'argile et de rochers. On pourrait peut-être attaquer par le plafond? Que disent ceux qui y ont
déjà travaillé? Ne faudrait-il pas relire leurs compte-rendus?
J'ai profité de l'équipement en place dans la dernière cheminée. Bravo à ceux qui ont méthodiquement exploré ces cheminées. La première étroiture est jouissive et mériterait quelques percutages.

Ensuite du beau vide. D'après la topo de continent 7,
(http://home.scarlet.be/continent7/galeries/monceau/photos/photo11.html)
on attendrait + 45m, cela me parait exagéré (je dirais plutôt +40 m), mais j'ai peut-être loupé un passage.  Légère arrivée d'eau dans le fond de la fissure (peut-être une faille?). Toutes les cheminées se terminent soit sur du trop étroit soit sur des blocs coincés. On pourrait percuter. Si mes calculs sont exacts, on serait au même niveau que la rivière orange et le fond des salamandres. Coïncidence? Pas de départ latéral dans les cheminées. Pas de signe d'étage. Deux hypothèses. Ou bien il s'agit d'une arrivée d'eau récente, peu compatible avec les vides rencontrés. Ou bien, l'eau du vallon éprouve des difficultés à se faire un passage vers l'Ourthe (pourquoi?), et les seuls niveaux seraient celui de la rivière orange et celui de Monceau.
Confirmation peut-être suite à nos travaux au fond des salamandres?
J'ai pris le temps de relire le compte-rendu de la coloration de 2005. Une observation étonnante: le colorant de la TD est sorti plus vite que celui de la DES (798  vs 883 min, 1h30!!!). La seule hypothèse crédible est que l'eau de la DES emprunte un synclinal différent de celui de la rivière sud, ce dernier par contre rejoignant la rivière orange. C'est
la différence entre les deux débits qui expliquerait le résultat. Le "réseau DES" rejoindrait le collecteur assez tard, sans retenue d'eau, expliquant ainsi la faible dispersion observée. Ne faudrait-il pas confirmer la présence de ces 3 synclinaux? Avec qui?
TPST: 2h.   André.

 

10/7 Douve aux Salamandres. Incursion au fond de la Cartouchière. Bilan négatif. Une porte qui se ferme si tant est qu’elle se soit déjà ouverte. La semaine prochaine, nous continuerons deux cheminées au fond du réseau.  TPST : 3 heures.

Participants dépités mais tenaces : André et Patrice


11/7 Grotte Ste-Anne.  Deux  guidages pour John : une équipe le matin, une autre l’après-midi.  TPST : 4H35.  Ont guidé pour le club : Jérémy et Pol.

 

 

14/7 Trou de l’Eglise à Mont-sur-Meuse. Visite de cette grotte sympathique : les orgues, la tiare, les petites escalades et désescalades dans l’ambiance de la rivière qui cascade. Super !

TPST : 1H55.  Se sont amusés : Julien, Aurélie, Marie, Pol.

Grotte du Parrain à Rochefort. Levé topo de quelques diverticules dans cette cavité sous gestion ASAR.  Ensuite troisième mi-temps au barbecue du big jump.  TPST : 6 heures.

Participants : Benoît Lebeau, Guismoo, Patrice. 

Quelques photos sur

 https://picasaweb.google.com/patrice221/GrotteDuParrain?authuser=0&authkey=Gv1sRgCJvwtLybsoL64QE&feat=directlink


 

16/7 FD6. Bricolage en solitaire, en deux endroits superposés du côté ouest. Préparation de l’assise d’un mur au bord de la niche, en vue de la fermer. Des déblais y seront entreposés.

Et, 1,5 mètre plus bas, coffrage, pour y couler la semelle qui sera la base d’un mur.

 Mais, avant de boucher la niche, je voudrais vraiment élargir le regard du côté nord, pour vérifier s’il n’y a pas un départ qui pourrait être exploité, je soupçonne un départ vers l’ouest, il en sort un courant d’air, et ce vide ne jonctionne pas avec l’élargissement vers le nord à -12.

1,5 mètre plus bas que la niche, il faudra monter un mur pour consolider le tout. Le coffrage pour couler la semelle, est prêt.

 

21/7 Souffleur de Beauregard. Levé topo de la plus grande des cheminées : La Solitaire. Je découvrais avec beaucoup de plaisir cette cheminée complexe, avec des volumes remarquables, et qui monte très haut. La montée se fait par des cheminées étroites parallèles à la principale, elle est agrémentée d’étroitures verticales. Elle fut explorée et équipée en décembre 2009 par Patrice et Nicolas Denis pour la partie inférieure ensuite l'équipe formée par Stéphane Duchène, Benoît Lebeau et Patrice ont atteint le sommet de la cheminée.

18 points furent nécessaires pour la lever. Nous l’avons déséquipée à la descente. Pendant que Patrice et moi topographions, Tony a découvert deux boucles qu’il ne connaissait pas, et qui démarrent au pied de La Solitaire : vers le nord : le puits Presto, remontée par le Chaînon Manquant, puis le puits Subito ; vers le sud : le laminoir Véronika qui aboutit dans l’Orient Express. Ensuite, il est venu nous rejoindre dans la grande cheminée. La présence de Tony a été appréciée, car nous portions 3 kits (dont un inutile : nous avions emporté la Hilti et le matériel à percuter, mais nous ne nous en sommes pas servis, ayant sous-estimé le temps nécessire pour topographier).  TPST : 7H15.

                                                La-Solitaire_coupe_1-200.jpg

 

Ont travaillé : Tony, Patrice, Pol.

  Photos prises lors de l'exploration de la partie supérieure

Solitaire 002                         Solitaire 006

 

 

25/7 : Douve aux Salamandres

Poursuite des percutages dans une cheminée au fond de la Cartouchière.

Désob malaisée avec chaque objet : percuteur, foreuse, étrier attachés avec de la ficelle.

Bilan 5 m de première dans cette nouvelle partie de la cavité appelée : réseau des marionnettes (ficelles !)

La prochaine fois nous attaquerons une trémie à fort courant d’air.

TPST : 4 heures

Marionnettes présentes : André et Patrice

Salamandres amont (3)

 

27/7 FD6. Transport de 3 sacs de mélange et 15 kg d’eau, puis débitage du  gros bloc au fond l

. Tout cela sous la pluie et l’orage avec l’eau qui arrivait dans le puits. J’ai attendu que le débit diminue, avant de remonter. Peut-être verrons-nous mieux la suite du parcours de l’eau, demain ? C’est la deuxième fois que je me fais arroser au fond du puits. Je me rends bien compte à ce moment que nous travaillons dans une chantoire.  Finalement, j’ai rejoint ma voiture, trempé jusqu’aux os.  

Pol

 

28/7 FD6. Enfin quatre sur le chantier ! Terrible journée ! nous avons remonté pas loin de 100 bacs, beaucoup de pierres, certaines très lourdes. Chapeau à Franciscus qui a monté à lui seul  la presque totalité des bacs ! Le tir de hier a donné le résultat prévu, et la fumée s’était complètement dissipée. Frits a réalisé des nouveaux montages en tubes Travhydro, pour étançonner. Pas de maçonnerie. La nouvelle profondeur atteinte : 13,5 mètres.

Ont transpiré : Frits, Franciscus, Patrice, Pol. 

DSC03788.JPG

 

Au GRSC, l'individu n'est rien, seul compte la productivité !!

998837 682864905063252 116962143 n

 

29/7 : dans les médias:

Publication dans le journal La Meuse Verviers d'un article sur les cavités du village d'Olne: Michaux, villa des Hirondelles...

Plus d'infos sur : http://www.lameuse.be/775558/article/regions/verviers/actualite/2013-07-28/deux-reseaux-de-grottes-de-550-et-700-metres-decouverts-a-olne

 

Grotte Prince Bauduin : Visite d'un effondrement routier dans une rue d'Heusy.. Vraisemblablement, un égoût se déversait dans une chantoire et a miné le tarmac.

La grotte mis à jour s'appelle la grotte Prince Bauduin, du nom de la rue.

Première: une dizaine de mètres.

Explorateurs : Francis et Patrice

DSC03789.JPG  DSC03790.JPG  DSC03795.JPG

 

DSC03808.JPG  DSC03805-copie-1.JPG

 

FD6 : 

Pose de tubes Travhydro afin de consolider le fond du chantier

Participants : Frits et un copain

 

Grotte Monceau :  Visite attentive du réseau des grandes cheminées au fond de la grotte du Monceau. La première cheminée (env. 15 m) donne accès, après franchissement d’une sale étroiture, à un palier, qui est le départ pour deux grandes cheminées (env. 15 à 20 m) complexes, avec des shunts, et des diverticules. Ces cheminées imposantes (qui font penser à La Solitaire dans le Souffleur) se disposent l’une derrière l’autre dans la direction nord. La seconde est légèrement arrosée. Les eaux qu’elle récolte forment la longue flaque qui occupe la galerie en bas. Nous avons repéré deux endroits qui méritent une fouille. A l’aller, Patrice a percuté l’étroiture chiante, et au retour, il a rééquipé la première montée jusque derrière l’étroiture, nous avons commencé à enlever les vieux amarrages ; pas facile, à continuer.

TPST : 3H40.  Ont inspecté : Patrice, André, Pol.

Monceau.JPG

 

30/7 Interview de Pol et de Madame Michaux, par Françoise Dubois de la RTBF, devant l’entrée de la grotte Michaux. Par après, je lui ai montré : l’entrée de la chantoire de la Falise, la perte de l’agolina du bief de Xhendelesse, les résurgences R2 et R3 à Grand-Vaux.  Pol.

 Diffusé le 31/7 à 07h30 sur Vivacité. Je dispose du fichier .mp3, et peux l’envoyer à celui qui m’en fera la demande.

 

 

31/7 FD6. Séance de maçonnerie. D’abord, sur le bord de la niche côté ouest, réparation de la (seule) couche de briques maçonnées le 25, et disloquées le 28. Puis, pose d’une seconde couche pour rigidifier cette margelle.

Ensuite, deux mètres plus bas, poursuite et achèvement du mur commencé aussi le 25.

 

Ont œuvré : Tony et Pol. 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rechercher