Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2015 2 14 /04 /avril /2015 15:30
Activités avril 2015

 Du 1 au 8 avril : camp spéléo-vacances à Olargues dans l’Hérault, avec : Bart, Patrice, Pol.

2/4 Grotte des Ecossaises. Jolie grotte avec beaux volumes et un concrétionnement riche : excentriques, gours à cristaux, disques, du bleu dans la calcite !. Découverte en 2008, développement de 2,5 km. Nous n’avons pas visité le réseau inférieur.  TPST : 4H35.

Ont visité : Bart, Patrice, Pol.

EcossaisesPat--8-.JPG    EcossaisesPat--65-.JPG

 

            EcossaisesPat--45-.JPG                                   EcossaisesPat--38-.JPG

 

3/4 Grotte PN77 (« Pieds Nickelés »). Un joyau, plus jolie encore que la grotte de hier. Foisonnement d’excentriques de calcite et d’aragonite, + une belle rivière. Découverte en 1977.  TPST : 3H30.

PN77Pat (89)      PN77Pat--101-.JPG

 

Ensuite, visite de Saint-Pons de Thommières, et notamment la résurgence du Jaur, puis resto en compagnie de Michel Ronda, notre guide renommé.

Se sont régalés sous terre et à table: Bart, Patrice, Pol.

Saint-Ponspat--6-.JPG        

 

  

4/4 Grotte de la Pousselières. Superbe grotte ; on descend  jusqu’à -100. Concrétions d’aragonite de toutes formes : aciculaire, coralloide, massive. Les paysages vus rappellent tout-à-fait des coins du réseau Lachambre.  TPST : 4H20. 

            Pousselierepat--25-.JPG                Pousselierepat--55-.JPG

Ensuite, visite de Saint-Chinian, puis de Roquebrun.

Se sont émerveillés : Bart, Patrice, Pol.

 

Remarque : la quincaillerie n’était pas indispensable dans aucune des trois grottes : tous les puits, ressauts, et fortes descentes sont équipés avec des étriers fixes et des cordes fixes.

 

5/4 Rando sur le Caroux au départ des gorges de l’Héric. La balade qui aurait dû durer +- 5 heures,  a duré  8 heures 20 en réalité (jusqu’à 18h20). Patrice guidait avec sa carte ; nous n’étions pas trop peu à trois pour repérer les marques rouges et bleues et les cairns. Nous progressions sur des sentiers de chèvre, plus ou moins bien tracés sur des fortes pentes.

       HericPat--46-.JPG       HéricPat (23)

6/4 : Minerve.: visite touristique

     MinervePat--5-.JPG     MinervePat--30-.JPG

 

7/4 Olargues :Tourisme et resto le Saint-Hubert à Roquebrun avec Claude Rouyet, qui habite dans la région. 

OlarguesPat--26-.JPG

 

9/4 : Trou Victor

La dernière fois, nous étions au sommet d’un puits mais trop étroit pour espérer y descendre

Ce jeudi nous avons entrepris de dégager la tête du puits. Beaucoup de blocs on été remonté au bas du ressaut précédent.. A l’issue d’une séance assez fatigante, nous sommes parvenus à descendre ce fameux puits.

Bilan :  6 m de premières

La suite, un peu étroite,  nous donne deux possibilités que l’on compte bien explorer vendredi prochain. En bas du puits, l’espace est plus grand et cela permettra de ne plus devoir remonter les blocs jusqu’au puits Ghyze.  Vendredi prochain, nous terminerons de vider les blocs répartis sur toute la longueur du chantier et ensuite poursuite en pointe. Avis aux amateurs.

 TPST : 4h15

Participants remotivés : André et Patrice

 

17/4 Trou Victor. Lors du dernier épisode, nous étions devant deux possibilités.  Finalement nous sommes tombés à nouveau sur un ressaut de deux mètres débouchant sur un méandre à élargir. Et toujours ce courant d’air et un léger écho. Bilan : 4 m de première.  TPST : 4H00.

Participants aguerris au rangement : André et Patrice

 

19/4 Grotte Michaux. Nous avons opté pour la salle de la pluie, plutôt que le fond de la Barbarie, craignant les fortes concentrations en CO2. Frits a équipé le court mur d’accès, très glissant. Patrice et Pol ont fait le levé topo du petit réseau découvert le 25 janvier, pendant que Frits et Nico désobstruaient le départ horizontal de direction Sud.  TPST : 5H00.

Ont travaillé : Nico, Frits, Patrice, Pol.

 gr-Michaux_Nico_20150419_PDu.JPG     

Le réseau topographié ajoute 47 m à la cavité soit 926m de développement

  

 

23/4 : Trou Victor

Nous avons continué à dégager le méandre du fond du chantier

En fin de séance un boyau à droite est apparu mais humainement trop difficile à désober.

Le trajet de l’eau est vraiment trop étroit pour poursuivre notre route vers l’Ourthe.

En remontant, nous avons ré examiner une fissure horizontale qui souffle très fort et qui pourrait shunter le passage étroit précité.

Lors des prochaines séances, il y aura le dégagement de cette fissure et surtout la topo de la cavité. Mais ce sera pour l’hiver prochain.

Le Victor passe en léthargie vive le Monceau qui reprend vie.

TPST : 4 heures

Participants lucides : André et Patrice

 

25/4 : Grotte du Blaireau No 2 (Logne)

Cette découverte date de la période 2002-2005.  Il s’agit d’une ancienne perte de l’Ourthe située à 40m au- dessus du niveau actuel de l’Ourthe, et 20 m en-dessous de la grotte du Blaireau (n°1). Une diaclase part à un angle droit dans la colline. Au niveau de l’Ourthe se trouve une résurgence active. Cette diaclase remplie de terre a été désobstruée à la pioche, à la pelle et avec quelques percutages.

Il y a un courant d’air assez froid. La diaclase se trouve dans un beau banc de calcaire GVB. Vu le potentiel en hauteur de 60m, c’est très intéressant. Après un forage avec une mèche de 5m dans le ‘front’ de la diaclase, c’était clair qu’il reste au mois 5m de terre  à désobstruer. Une petite cheminée part au plafond de la diaclase et est en cours de désobstruction dans l’espoir de trouver un ‘shunt’ (aussi rempli de terre assez sèche et de blocs calcaires d’ environ 30x40cm) .

A ce moment, le développement total est 20m. 

Ce samedi un total de 67 sacs de terre (de 15 à 20kg) venant de la cheminée ont été sortis du trou et vidés à l’extérieur.  TPST : 3H30

Ont travaillé comme des blaireaux : Wolter, Bart.

 

26/4 FD6.

Par cette journée pluvieuse qui a vu les coureurs de Liège-Bastogne-Liège passer par Nomont, nous avons percuté les gros blocs au fond du puits de 23 mètres, remonté 35 bacs de pierres, commencé à monter un petit mur. La paroi qui couvre le diverticule de gauche et le diverticule de droite, constituée de blocs, est instable. Nous aurons un vrai problème technique pour stabiliser ce côté. Construire un pilier central ? Qui reposera sur quoi ?

Participants douchés : Tony, Bart, Wolter, Michel, Marie, Pol. 

 

30/4 Grotte Ste-Anne,

Exutoire de crue. 3ème séance, en solitaire. J’ai enlevé des paquets d’argile dans la mini-cheminée, en envoyant l’argile dans la fissure plongeante. Au début, j’entendais l’argile tomber dans l’eau. A la fin je n’entendais plus rien, car la fissure se colmatait. La fois prochaine, il faudra prendre un manche de brosse pour décaler le bouchon. Je pouvais alors me dresser et regarder dans une fissure large d’une quinzaine de cm, d’où vient du vent, au plafond de la mini-cheminée, entièrement bouchée par des pierres. Le vent tombe du plafond constitué par un bouchon de blocs également. Prochaine étape : réduire ces blocs et tenter de voir plus loin si cette voie vaut la peine d’être continuée. TPST : 1H45.  Pol.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rechercher