Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 15:45

3 / 4 Souffleur de Beauregard. Bricolage d’un autre moyen de fermer la porte, puis fermeture avec chaîne et cadenas UBS 2ème vitesse. Sans déranger deux petites boules de poils qui hibernent encore au-dessus de ma tête.

 

5/4 Agolina du Bief de Xhendelesse.au matin :

Francis et Patrice sont allés travailler, en brève visite,  Pour la suite, ils devront revenir percuter.  TPST : 1H00.

 

5/4 Environs de Olne : multitraçages:

Multitraçage, par un froid polaire. Mise en place du matériel de surveillance à la VDH:

fluorimètre et data-logger + préleveur automatique dans le puisard à la sortie des eaux de l’étang (R2) destinés à mesurer les concentrations de sulforhodamine B et d’uranine.Sous la supervision de Philippe Meeus.

colo 05042013 VDH PX (4) comp

       

préleveur automatique au bord de la résurgence n°3. (R3)

Apprentissage pour les futurs relevés.

Prise d’un échantillon d’eau « blanc » (cad de référence) à la sortie de l’étang, dans la résurgence n°3, dans le hangar près du cimetière.

Pose d’un charbon actif dans la résurgence de fond de prairie, située entre le parc de la VDH, et le cimetière.

A midi, nous sommes allés nous réchauffer et manger un croque aux Montagnards.

Ensuite, mesure très approximative du débit dans le Ry d’Aronde près de la chantoire de la Falise, et dans l’Agolina du Bief d’Xhendelesse (par Francis).

Démarrage du préleveur à R2 à 14H38, et du préleveur à R3 à 14H45.

Déversement de la sulforhodamine B à la Falise à 15H30,

 

colo 05042013 Falise CM (23) comp  colo 05042013 Falise CM (28) comp

 

Et du naphtionate de sodium à Xhendelesse à 17H10.

 

colo 05042013 Xhendelesse PX (6)

 


Patrice et André sont descendus dans la grotte Michaux pour aller déverser l’uranine à 21H00, mesurer le débit, et faire du levé topo au plus bas du Lefgot, sur le chemin du ruisseau n°1. 

 

colo 05042013 Michaux PDu comp

Le compte-rendu d’André:  sacré réseau à topographier ce fond du Lefgot. Je n'ai pas eu le courage de faire plus. On a donc coloré au P6 arrosé. A 9heures. Débit mesuré :4l/min.

Je pense que la rivière de la Barbarie a un débit 5x plus élevé. C'est la 2ème fois que nous allions tout à fait au fond du Lefgot (1ère rivière). C'est plus prometteur que notre première impression: courant d'air, bruit de cascade, vide perceptible, élargissement possible (quoique ardu). On a donc décidé de reprendre nos travaux à cet endroit dans les semaines qui
viennent, avant d'être asphyxié. On travaillera ensuite à la DES TPST : 4H30.

Ont répondu présents le vendredi 5 dès 9 heures : Claude Massart, Marie Heeren, Rémy, Jérémy, Thierry, Robert Theck [+ Philippe Meus bien entendu et Pol Xhaard]

Fin d’après-midi : Francis pour l’injection du traceur à Xhendelesse

Fin d’après-midi et soirée : Patrice et André dans la grotte Michaux.

 

 

8/4 Multitraçage. Prélèvement dans le hangar.

Je suis allé ensuite à la VDH, voir si le préleveur à R3 fonctionne correctement. La réponse est : oui, heureusement ; il a d’ailleurs rempli la bouteille 6 devant moi, à 14H45.

Puis, j’ai rempli 3 bouteilles : une à R3, une à la sortie de R2 dans l’étang, une dans le coin de l’étang près du mur (R1). Le fond vaseux de l’étang avait sa couleur habituelle.  Pol.

 

9/4 Multitraçage. Prélèvement dans le hangar.  Pol.

 

10/4 Multitraçage. Prélèvement dans le hangar.  Pol.

 

11/4 Multitraçage. Prélévement : dans le hangar, dans la résurgence du fond de prairie, dans l’étang sous le mur (R1), et à la sortie du tunnel (R2).

Transvasement des 24 échantillons d’eau du préleveur automatique installé à la sortie de l’étang, et des 24 autres échantillons du préleveur installé au bord de la résurgence n°3. Reprogrammation des deux appareils pour un nouveau pas d’échantillonnage de 8 heures, et re-démarrage. Start sampling à 17H15 pour le préleveur R3, et à 17H40 pour le préleveur R2.

Ont officié : Robert et Pol.

 

Les résultats communiqués par Philippe :

Donc pour résumer les restitutions :

 La sulforhodamine B ( FALISE) est parvenue à la sortie de l’étang. Elle provient dans ce cas exclusivement du tunnel (et non de la source du mur). Elle est parvenue également en R3 sans doute en raison du fait qu’une partie de l’eau qui émerge en amont tu tunnel rejoint localement la résurgence 3 (c’est mon interprétation à ce stade du moins). Cela peut-être aussi via une fuite de l’étang vers R3 (se serait facile à tracer !)

  • L’uranine (GROTTE MICHAUX) suit le même trajet final que la sulforhodamine B, càd sortie principale au tunnel, rien au mur et déviation diluée vers R3 ;
  • Le naphthionate (XHENDELESSE) ne réapparait que en R3 et nulle part ailleurs. Elle est justement la preuve qu’il existe une autre venue d’eau qui dilue en même temps les deux autres traceurs.

par où l’uranine arrive dans l’étang ? Exactement par la même voie que la sulforhodamine B, càd par le tunnel en provenance de la grotte-mine (et cela exclusivement).

Arrivée de l’uranine et la sulforhodamine B en R3 : comme je l’ai interprété, l’une des fissures par lesquelles ces deux traceurs arrivent au tunnel amène aussi une partie de ceux vers R3 (d’ailleurs située topographiquement en contrebas). Ou une fuite de l’étang comme suggéré également ?

Ce qui est le plus intéressant je crois pour toi, n’est pas tellement le fait que l’on retrouve aussi à R3 les traceurs arrivés dans l’étang, c’est surtout le fait que très probablement ce qui vient de la grotte Michaux rejoint la même circulation que celle qui vient du chantoir des Falizes (et cela très rapidement J).

R3 draine quant à elle essentiellement un autre axe (notamment le chantoire de Xhendelesse).

Le naphtionate arrive quasi en même temps que l’uranine, et cela en R2 comme R3, lors de la seconde série, soit dans la nuit du 7 au 8 avril


13/4 Multitraçage. Prélèvement dans le hangar, dans la résurgence du fond de prairie, dans les deux sorties d’eau dans le coin de l’étang : sous le mur, et à la sortie du tunnel.   

13/4 Domaine du chantier à Logne.Réunion inter-clubs au  Objet : la gestion de la grotte de la résurgence, et de la grotte de la doline,  à Vieuxville.

 

14/4 Grotte Michaux. Séance de travail en duo. Mais tout d’abord, j’ai enroulé du ruban adhésif Tesa autour de la gaine blanche déchirée, qui protège un tuyau descendant dans le puits d’entrée vers le groupe extérieur de la pompe à chaleur de M. Michaux.

Nous sommes allés élargir la fissure qui s’ouvre au point bas de la salle de la pluie. Beau travail d’équipe : je forais puis percutais (15 fois), ensuite Jérémy dégageait. En fin de séance, nous voyions nettement mieux la suite, mais c’est encore trop étroit sur deux mètres au moins.

Lors de la prochaine visite à ce chantier, je ferai un gros tir pour faire de la place. Cette fissure, qui se défend bien, est prometteuse, il y a un net courant d’air et de l’écho. Elle ressemble à la fissure de la clé, en plus étroit… Sortie sous le soleil et 22°, on ne se souvenait plus du beau temps !  TPST : 5H55.  Ont bossé : Jérémy et Pol.

14/4 Multitraçage. Prélèvement dans le hangar, et dans le coin de l’étang : à la sortie du tunnel, et sous le mur. 

 

15/4 Multitraçage. Prélèvement dans le hangar. Pol.

 

17/4 Multitraçage. Prélèvement dans le hangar. Pol.

 

18/4 Grotte Michaux. Gros tir dans la fissure au fond de la salle de la pluie, pour faire de la place et pouvoir continuer les percutages plus loin. TPST : 3H00. Artificiers : Tony et Pol. 

Patrice et André ont pris le relais en soirée, pour réattaquer au point bas de la première rivière, dans un méandre trop étroit. Ils ont bien avancé grâce à la nouvelle foreuse ; ils entendaient très distinctement une cascade. Suite à la prochaine séance…Bilan : 4 m de première

TPST : 4h15   Participants percutés : André et Patrice.

 

19/4 Multitraçage. Prélèvements manuels dans le hangar, dans le coin de l’étang : à la sortie du tunnel, et sous le mur, retrait du charbon actif dans la résurgence du fond de prairie. Prélèvements de la 3ème et dernière série dans les deux préleveurs automatiques à la VDH. 

Ensuite récupération complète de tout le matériel installé. 

Auteurs : Philippe Meus et Pol.

en soirée, mail de Philippe :

Je viens de finir de tout analyser :

  • Rien dans le forage.
  • Rien dans la prairie.
  • Rien dans la source « mur » (R1 ?).
  • Les traceurs décroissent bien dans les séries des deux résurgences R2 et R3.

J’observe des choses assez amusantes avec la matière organique (UV) en provenance de Falize, après passage par l’étang (épurateur).

Pour les calculs de débits, on va devoir jouer sur les proportions de dilution partout. Cela va être des calculs amusants.

Dès que j’ai calculé les concentrations, je t’envoie les résultats.

Restera le fluocapteur à analyser mais je ne pense pas qu’il nous apportera quoi que ce soit de neuf.


21/4 Souffleur de Beauregard. Séance mémorable. Notre rentrée tardive a effrayé nos proches. Levé topo du réseau de la cheminée Jack. Pénible par la boue, le courant d’air froid, et un passage trop exposé. 29 points. Ensuite, Frits a achevé son escalade artif dans le plafond de la salle des Verviétois. Là-haut, il a pris pied dans une galerie perchée. Vers l’Ouest, elle revient au-dessus de la cheminée voisine dont le toit est formé de gros blocs coincés. Mais une nouvelle cheminée inconnue démarre, à explorer. Frits a sécurisé en fixant 8 goujons, plaquettes et maillons. Vers l’Est, il a cru voir un ou des départs, mais il faudra aménager la traversée. Cela fait une première d’une vingtaine de mètres. (14 m verticaux et 6 m horizontaux).TPST : 9H20. Participants : Frits, Jérémy, Pol. 

 

26/4 Grotte Danièle à Hamoir. Séance de désob. avec Paul De Bie. Plusieurs endroits ont été fouillés dans la grande tranchée terminale de la grotte. Deux mètres par-ci, trois mètres par-là, ont été ajoutés , mais rien d’intéressant. Il reste à faire.  TPST : 4H15

Participants : Pol et Paul.

 

28/4 Grotte de la Fontaine de Rivire. Visite. Frits et Pol ont guidé chacun un groupe. Une trentaine de spéléos au total.  TPST : 2H30.

Ont participé : Giovanni, Frits, Pol, Marie, Julien, Claude, Tony [+Bettina son épouse, Matthias son copain], Frederic, John [+Arne, Danny et son épouse]


 28/4Grotte Michaux. : Poursuite de la désob dans le fond du Lefgot, sur le parcours du 1er ruisseau.  Cela commence à s'élargir et le courant d'air est toujours présent. Arrêt sur accu vide. Bilan : 4 mètres de première.  TPST : Près de 5 heures

Participants opiniâtres : André et Patrice

              DSC02978                         DSC02982

 




 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rechercher