Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 13:54

3/1 Trou Victor. Sortie de recherche dans le trou Victor ce jeudi. Examen de la zone d’entrée jusqu’au sas pour trouver un prolongement vers l’ouest permettant de retrouver une faille à proximité. Quelques lieux ont été explorés et un seul a retenu notre attention.  TPST : 3H00.

Participants concentrés : André et Patrice.

 

5/1 Grotte-mine de VSO. Visite. Le passage du pompier était presque siphonnant (il restait 15 cm), mais cela n’a pas rebuté nos vaillants visiteurs, qui ont exploré jusqu’au bout, à l’exception de l’ex-grotte de l’étang.

Se sont mouillés : John, Frédéric, François [+ Arne, Mélanie]

 

 13/1 Souffleur de Beauregard. Deux équipes ce dimanche : Patrice, Rémy, et Jérémy dans la Rivière Orange ; Frits et Pol au fond de l’Orient Express.

C’était une première pour Rémy dans le Souffleur. Visite de la SAL puis exploration d’un supérieur en amont de la cheminée David. Pose d’un spit et creusement d’un laminoir prometteur. Nous avons repéré deux laminoirs et une cheminée non escaladée.

A revoir. TPST : 6H00.

Pol et Frits ont commencé à désobstruer le fond du Méandre Queue de Rat, au bout et au point bas de la Grande Fosse (réseau : Orient Express). Chantier très pénible : l’eau, la boue, l’étroitesse, les gaz. Frits a explosé 50 cartouches doubles noires pendant que Pol rangeait les pierres. Progression nulle : le travail de ce jour a élargi le conduit qui précède l’étroiture de 30 x 40 cm au sol où le filet d’eau disparaît. C’était nécessaire. La prochaine séance permettra de progresser (un peu).  TPST : 7H35.

 

18/1 Fouille à Esneux, à proximité du carrefour des rues de Dolembreux et Grandfosse. Négatif.  Pol.

 

20/1 Chantoire de Béron-Ry. A l’entrée de la grotte, nous avons bien failli rebrousser chemin: le ruisseau avait un gros débit et occupait l’étroite section du conduit vertical de l’entrée.

Petit dégagement, pose d’un morceau de tôle plastique (qui n’a pas tenu longtemps), et nous entrons dans la gerbe d’eau. Ambiance. Nous avons visité tout le parcours principal de la grotte, à l’exception du fond, réputé dangereux à cause du CO2. En passant par la plus grande diaclase, avec passage sur cordes un peu technique. Patrice a équipé, Frits a déséquipé. TPST : 4H00.  Ont participé : André, Patrice, Julien, Pol, Frits, Rick, Franciscus. 

 

23/1 Grotte Michaux. Nous avons profité de cette descente pour mesurer le CO2 en 11 endroits de la cavité. Visite de la plupart des galeries tout en prenant des mesures avec un appareil de type Drägger. En comparaison avec celles prises en août, on observe une légère diminution du taux de CO2. (avec une seule exception au fond du réseau Bobo s’évade).

TPST : 3 H 00. Participants studieux et en glaisés : André, Patrice, et Luc Funcken (SCUCL)

Mesures du CO2 en %

15/08/2012

23/01/2013

endroit

numéro

Pt topo

profondeur

Fond réseau Bobo s'évade

pt 1

G2

-11

1,36

1,6

réseau Bobo, départ fissure de la clé

pt 2

H3

-9

0,66

0,64

point bas salle de la pluie

pt 3

R6

-25

2,8

1,74

fond de la salle aux cierges

pt 4

C4

-19

2,6

?

réseau du Lefgot, fond du P6 arrosé

pt 5

U3

-42

3,45

2,36

sous le puits d'entrée

pt 6

A4

-8

0,43

sommet puits de la pluie

pt 7

Q5

-10

0,65

bas du P6

pt 8

D8

-23

1,68

étr. d'entrée du réseau du Lefgot

pt 9

S5

-32

1,76

début chantier dans Lefgot

pt 10

Y0

-53

2,75

sommet dernier puits ds Lefgot

pt 11

(non topographié)

2,85

future désob. ds Lefgot

pt 12

U5

-37

1,76

Mesures du CO2 en %

 

 

 

15/08/2012

23/01/2013

Tri suivant les profondeurs croissantes

 

 

 

 

 

endroit

numéro

Pt topo

profondeur

 

 

sous le puits d'entrée

pt 6

A4

-8

 

0,43

réseau Bobo, départ fissure de la clé

pt 2

H3

-9

0,66

0,64

sommet puits de la pluie

pt 7

Q5

-10

 

0,65

Fond réseau Bobo s'évade

pt 1

G2

-11

1,36

1,6

fond de la salle aux cierges

pt 4

C4

-19

2,6

?

bas du P6

pt 8

D8

-23

 

1,68

point bas salle de la pluie

pt 3

R6

-25

2,8

1,74

étr. d'entrée du réseau du Lefgot

pt 9

S5

-32

 

1,76

future désob. ds Lefgot

pt 12

U5

-37

 

1,76

réseau du Lefgot, fond du P6 arrosé

pt 5

U3

-42

3,45

2,36

début chantier dans Lefgot

pt 10

Y0

-53

 

2,75

sommet dernier puits ds Lefgot

pt 11

 

 

 

2,85

Il est incontestable que la concentration en CO2 croît avec la profondeur.

27/1 (Future) grotte d’Avister. Démarrage d’un nouveau chantier dans le secteur du Monceau à Tilff. Jean-Marc Marion m’avait montré un trou, que les voisins qui habitent les maisons d’Avister juste au-dessus avaient caché en mettant des pierres devant l’entrée. J’avais jugé ce trou intéressant : situé dans les mêmes bancs que la résurgence du Tuf, au Sud de la grotte du Monceau, mais beaucoup plus haut : quelques mètres sous la bordure des propriétés, donc beau potentiel de profondeur. (Je rappelle que personne ne sait d’où vient l’eau de cette résurgence ; ce tracé hydrologique est différent de celui du vallon de Beauregard tout proche). Quand on se dirige vers la grotte du Monceau, venant de Méry-Bois, on voit d’abord un promontoire rocheux avec de larges bancs de calcaire frasnien, de pente Nord, puis c’est la résurgence du Tuf, puis le promontoire rocheux avec les entrées de la grotte du Monceau, dans de larges bancs de frasnien, de pente Sud. La résurgence du Tuf est donc dans un synclinal, elle n’est pas dans le calcaire de la formation de Lustin comme la grotte du Monceau, elle est dans un calcaire à bancs plus minces de la formation d’Aisemont. Le calcaire d’Aisemont vient par-dessus le calcaire de Lustin, mais, à cet endroit, il en est séparé par quelques mètres de schistes (frasniens). Le nouveau chantier est donc dans Aisemont.

Je me suis trouvé seul. J’ai porté un kit sur le dos, l’autre kit sur le ventre, le gros bac dans une main, la barre à mine dans l’autre, et j’ai gravi le versant abrupt et glissant bâté de cette manière. J’ai travaillé jusque 16 heures, et malgré que j’étais seul, je me suis bien amusé. J’ai amorçé une première. J’aurais bien voulu me la faire, et tant pis pour ceux qui ne sont pas venus, mais ce sera sans doute pour la prochaine fois. 

 

 

Repost 0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 13:47

2/12 Grotte-mine de VSO. Nous étions à la VDH (Villa des Hirondelles) avec Nico (Nicolas Hecq) pour une plongée dans le S6 à l’amont de la grotte. Malheureusement, Nico nous a déclaré qu’il n’était pas en forme et qu’en conséquence il ne plongerait pas. Nous avons déposé ses deux bouteilles devant le siphon, (ré)examiné deux départs avec une petite désobstruction à chaque fois ; Vincent et sa fidèle assistante ont pris des photos.

Ont participé : Frits, Patrice, Pol [+ Nico, Bobo, Jack, Vincent Gerber, Laurence Remacle]

 

 6/12 Trou Victor : Belle petite sortie ce jeudi dans une grotte méconnue ; j’ai nommé le trou Victor

Amusant de refaire cette cavité (jusqu’au fameux sas) à l’époque « percutienne » Les perceptions ne sont pas les mêmes quant aux possibilités de premières.

Nous avons repéré deux galeries permettant de shunter le « sas » laissant aux filtrants le plaisir de le passer.

Suite à une prochaine descente

TPT : 3h20 Participants : André Renard et Patrice

 

9/12 Souffleur de Beauregard. Pour rappel, Frits, Patrice, et André avaient escaladé la cheminée Jack (marquée 29 sur le plan de 2007) au début de l’Orient Express, cheminée que Jack avait montée mais pas jusqu’au sommet, ils avaient pris pied sur un réseau perché à 10 mètres en hauteur, et avaient découvert au total environ 70 mètres de nouveaux passages, le 28 octobre dernier. Ce dimanche, Frits, Pol, et Jérémy se rendaient au même endroit pour rééquiper la cheminée en corde statique, et pour rechercher des prolongements. Jérémy et Pol ont pu découvrir à leur tour les concrétions uniques d’aragonite dans la petite salle en haut de la cheminée. Nous avons travaillé en deux endroits : le point bas, et le point haut de la salle concrétionnée. Puis, Frits a escaladé et équipé la suite verticale de la cheminée : 10 mètres. Résultat négatif aux trois endroits. De retour, nous avons réexaminé la salle-cheminée voisine. Frits a escaladé et équipé sur la droite, il a franchi une alcôve qui donnait accès à une cheminée parallèle, moins haute, qu’il a escaladée. Ayant aperçu là-haut une possibilité de suite, il a laissé équipé. Au total des deux cheminées, on peut dire que Frits a fait 20 m de première. Au retour, vu la fonte rapide de la neige, nous avons descendu la cheminée arrosée sous une gerbe d’eau (ambiance canyonning), et avons remonté la rivière sud en demi-crue.   TPST : 8H20.   Ont « trinqué » : Frits, Jérémy, Pol.

 

19/12 FD6. Continuation du mur de renforcement sur la paroi sud. C’est presque terminé, il manquait quelques lames minces.

Ont travaillé : Rémy, Jérémy, Pol.

 

20/12 Trou Victor. Poursuite des tirs à proximité du Sas et nous sommes passés. Passage assez tortueux qui nous mène en aval du passage. Ensuite, nous sommes descendus (mélange de passages étroits et grands volumes) jusqu’au puits final pour vérifier une hypothèse au point bas de la cavité mais résultat négatif. Il reste plusieurs points à vérifier avant ou après le sas mais ce sera l’objet d’une autre sortie.  TPST : 3h20

Participants : Alexandre Peeters du RCAE et Patrice

 

23/12 Entretien porte et cadenas de la grotte Heinrichs à Aisnes. TPST : 0H10.

Grotte du Maye Crevé à Aisnes : nettoyage au-dessus de la porte, entretien de la porte et du cadenas. Ensuite, visite pour Frits qui la visitait pour la première fois. TPST : 1H00.

Visite (1ère fois pour nous deux) de la grotte au-dessus de la résurgence de la Lembrée à Vieuxville. C’est un chantier-découverte de Guido et Wolter. Elle plonge à -30, la roche sur les parois est très attaquée et altérée, ce qui nous a fait penser que cette cavité pourrait bien s’être créée suite à l’évacuation d’un altérite (fantôme de roche). Présence d’un courant d’air.

Elargissement de quelques rétrécissements sévères.  TPST : 2H00.

Se sont bien amusés malgré la douche : Frits et Pol.

 

26/12 Trou Victor. Vérification d’un boyau près de la galerie Sassor : négatif. Poursuite des recherches et divers percutages dans les éboulis menant à la salle terminale. Une cheminée étroite avec courant d’air tout au fond semble intéressante. A revoir avec une sortie club un dimanche de février. On enverrait Jérémy pour faire le forcing.  TPST : 3H30.

Participants : André et Patrice

27/12 Puits aux Lampes. Visite.

Par : François, John [+ Mélanie]

Cette sortie en remplacement du Nou-Maulin, qui était sous eau (voir photos en attach)

 

 

Souffleur de Beauregard. Compte-rendu par Frits :

Je suis allé montrer le Souffleur ce jeudi 27/12/2012 à mon père. Il était bien curieux de découvrir cette grotte car nous en parlons souvent chez nous.

Sur la route, nous avons eu un contre temps. Car la route vers Avister est en travaux donc il y avait une déviation. De plus, arrivé sur place, mon petit frère Rick s’est aperçu qu’il avait oublié sa sous-salopette. Alors j’ai sonné à notre Pol, qui a pu nous dépanner.

Rentrés dans la grotte, nous progressions dans la rivière sud qui avait déjà un gros débit, nous montions par la Triple Buse qui était à sec, et redescendions par la Cheminée boueuse, pour rejoindre la galerie du 2 décembre. Après être montés par les grandes cheminées, nous descendions vers le Chaînon Manquant en passant par le puits Presto ; nous visitions l’aval de la Rivière Orange, avec la galerie des sages et la galerie de l’as de pique. Pour moi, ils y a une possibilité de suite dans l’As de Pique. En prévision, nous avons ramené les outils de la salle André Lachambre vers le départ de la galerie de l’As de Pique (pelle, marteaux, pied de biche et pointe).

De retour, arrivés aux confluent, nous avons hésité de visiter l’amont, mais nous avons été raisonnables et avons choisi de remonter. En nous offrant cependant une variante via Lucky Six, que je ne connaissais pas. Arrivé aux cheminées, je n’ai pas trouvé la suite. J’ai grimpé la cheminée qui était encore équipée, et en haut, j’ai ressenti un léger courant d’air. Puis nous avons rampé dans la galerie Davidoff (une vraie saloperie ) mais au bout, une pierre  m’a empêché de passer et de rentrer dans un élargissement. Nous sommes alors retournés par le chemin habituel. A la Cheminée arrosée, une véritable rivière tombait du haut, pire que lors de la dernière visite avec Pol. Au point de jonction avec la rivière sud, un bruit pas possible :  une vraie rivière jaillissait de la Triple Buse ; et arrivés au zizi coin-coin, nous constations qu’il restait au grand maximum 15 cm pour passer. Alors rien d’autre à faire que de se  mouiller jusqu’à l’os.   TPST : 6H00.

Ont pris une bonne douche : mon papa Franciscus, Rick et moi-même.

30/12 Entretien annuel de la porte et du cadenas de la grotte de l’ïle Difflot, et de la grotte des Collemboles, au Pont-de-Scay. Portes et cadenas en bon état des deux côtés. TPST : 0H15 à Difflot, et 0H40 aux Collemboles. J’avais dans le coffre, le matériel pour rendre un peu moins limites quelques étroitures avant la porte des Collemboles, mais je ne l’ai pas sorti vu que j’étais seul. Victor était partant, mais je lui avais conseillé de ne pas venir vu son gabarit. 

 

 

 

Repost 0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 13:44

2/11 Grotte Michaux. Petite sortie vespérale. Suite du percutage au fond du réseau Lefgot.

Nous sommes vraiment « mal mis » pour travailler mais nous progressons tout de même vers l’objectif qui est de descendre vers un grand élargissement.

Suite la semaine prochaine où nous sommes certains passer vers l’inconnu.  TPST : 3H00. 

Nb : Question essoufflement, toujours cet état physique du côté du puits menant au réseau Lefgot. Rien plus bas ??

Participants opiniâtres : André Renard et Patrice

 

3/11 Transport vers FD6, de 6 blocs de béton plein 29x14x9, 10 pavés de béton 22x11x8, 4 sacs de mortier (60 kg). Pol

 

6/11 FD6. Séance de travail en duo (le duo gagnant) ce matin. Deux consolidations de plus ont été réalisées à -10.

Ont travaillé en parfaite synchro : Rémy et Pol.

 

7/11  Visite-éclair à la chantoire de Xhendelesse mais l’eau était trop présente. Divers petits aménagements ont été faits en prévision de la prochaine sortie. Nous y retournerons lors des grandes gelées.  TPST : 5 minutes.

Participants : Francis et Patrice

 

9/11 Grotte Michaux. Sortie dans le fond du réseau Lefgot ce vendredi soir. Poursuite du percutage et après quelques ressauts on retrouve le ruisseau. Bilan : 15 mètres de première et fin provisoire de ce côté.  TPST : 4 heures

Participants : André Renard et Patrice

 

11/11 Grotte Michaux. Plusieurs travaux au programme ce jour dans les étages supérieurs de la grotte. Mise à feu d’une des deux charges qui n’avait pas explosé le 23/9 dans la petite galerie qui s’ouvre sur le palier du P6 menant à la galerie Frits.

Examen de la galerie qui s’ouvre au plafond, dans le deuxième coude de la galerie qui mène de la base du puits d’entrée, à la salle des cierges (précédemment vue par François Lonnee) : 1 percutage a permis d’avancer de deux mètres supplémentaires ; affaire classée.

Désob à la naissance de la fissure de la clé, dans une chatière de direction nord-est, 1 percutage, avancée de 4 mètres ; affaire classée.

Désob tout au bout de la galerie Jérémy, 4 percutages, avancée de 4 mètres ; affaire classée. Désob. au début de la galerie Jérémy, du côté gauche ; du vide était visible vers le bas. Frits descend, il prend appui sur un énorme bloc qui glisse et se cale 3 m plus bas …contre une échelle que nous n’avions pas vue. Nous avons jonctionné la galerie Jérémy  avec la fissure de la clé au départ de l’échelle. Problème : le gros bloc calé de façon instable empêchait la descente sur l’échelle. 2 percutages le brisent en gros morceaux : certains sont stokés , les autres dévalent en bas. L’environnement étant menaçant, nous avons préféré laisser reposer. Un nettoyage s’imposera à la prochaine descente dans la fissure de la clé.

Aujourd’hui, nous avons fait 13 mètres de première cumulée sur 4 endroits : 2+4+4+3 dont une jonction, et levé 4 points d’interrogation.  TPST : 3H30.

Se sont englués : Frits, Jérémy, Rémy, Pol.

 

18/11 Grotte-mine de VSO (Vaux-sous-Olne). Ce jour, deux excellents plongeurs-spéléos : Michel Pauwels et Nicolas Hecq, sont venus explorer les siphons de la grotte-mine. Ils étaient entourés de nombreux sherpas qui ont porté le lourd matériel. Michel et Nico se sont engagés dans le S1 : le siphon amont de l’ex-grotte de l’étang ; ils ont réalisé la traversée jusqu’au S5, vers le milieu de la grotte. Précédemment, Michel et Jacques Petit avaient plongé dans le S1, passés le S1, ils avaient franchi encore un S2, un S3, et avaient fait demi-tour au point bas d’un S4. Aujourd’hui, ils ont continué l’exploration du S4, et ils sont ressortis à l’air libre 10 m plus loin, dans l’entrée du S5. A quelques mètres de là, Nico a plongé le S6, il est descendu quasi jusqu’à se coincer entre deux parois, à -19 m. Il n’a pas vu de continuation possible. Pendant ce temps, Pol et Rick percutaient l’entrée de l’infâme boyau qui mène aux siphons S5-S6, tandis que Jack et Frits ré-examinaient le S7 au bout de la grotte. Jack s’est enfilé une néoprène et, sans masque !, s’est immergé. Sa conclusion est que cette vasque doit être vue par un plongeur ; mais ce sera pour une autre fois. Patrice a fait voir l’entièreté de la grotte à ceux qui la découvraient aujourd’hui : Rick, André, Steve.

Ont participé : Pol, Frits, Rick, Patrice, Rémy, Jérémy, [André, Steve, Michel, Nico].

22/11 FD6. Poursuite du mur de consolidation sur le côté sud, sous le deuxième caisson. Trois rangées de pavés ajoutées.

Ont travaillé : Rémy, Pol.

 

23/11 Chantoire de Xhendelesse : Petite désob sous une bâche qui nous protégeait des eaux pestilentielles.  TPST : 1H00.

Participants : Francis et Patrice

 

Chantoire Auguste Donnay : Continuation d’un chantier au départ du réseau Pacha. Bilan négatif. TPST : 3H00.

Participants : André, Steve et Patrice

 

24/11 transport de 5 blocs de béton plein 29x14x9, 5 pavés de béton 22x11x7, 5 pavés de béton 15x15x6, 6 m de rond à béton de diam=10, 6 m de rond à béton de diam 8, sciage de ronds à béton sur place.  Pol.

 

25/11  Puits aux Lampes à Jemelle. Aujourd'hui, dimanche, une magnifique journée à Jemelle avec Melanie ( ma belle-fille ), Arne, et moi. TPST : 2H30.   John.

 

Souffleur de Beauregard. Guidage de 5 spéléos : Doris et Nicolas des Suspendus, Michel des Sans Ciel, Thomas Schubert et Anne du GIPS. Nous avons constaté qu’un très gros bloc bouge et va glisser, et on passe dessus ! Il s’agira de faire attention : amont de la rivière Orange,sortie main courante en face de la cascade d’un mètre au pied du mur d’accès au réseau Aragon.  TPST=7H25.

Ont guidé : Tony, Jérémy, Pol.

 

            Chantoir des Fagnoulles. Sur invitation de Paul De Bie. Belle sortie très aquatique mais aussi au parcours varié. Traversée d'amont à aval dans la plus longue traversée de Belgique.  TPST : 6H00.
Etaient présents, outre les spéléosdu S.C. Avalon, Jacques Simus, Luc Funcken.

Du GRSC : Patrice, André.

 

Repost 0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 12:00

3/10 FD6. Montage d’un mur de soutien en paroi sud. Les deux premières couches de grosses briques ont été maçonnées. Le travail est lent : le maçon est en posture difficile : un pied sur une échelle, l’autre pied sur une deuxième échelle, mousquetonné sur un barreau. Le mur est déversé, d’où nécessité de placer beaucoup de fers à béton.

Ont travaillé : Rémy et Pol.

 

06/10 Participation du GRSC aux Journées nationales de la spéléologie. Visite-découverte de la grotte Ste-Anne.

Participants : Patrice, avec une mission de coordonnateur, Rémy, Jérémy, Frits, Pol.

 

07/10  Participation du GRSC aux Journées nationales de la spéléologie. Visite-découverte de la grotte Ste-Anne.

Participants : Patrice, Rémy, Martijn, Katrien.

 

08/10 Préparation pour FD6 : achat de matériaux chez Bigmat, mélange de mortier, portage de 4 sacs de mortier de 15 kg, 35 kg d’eau, 15 pavés de béton de 22x11x9.  Pol.

 

10/10 FD6. Continuation du mur de soutien côté sud. Une seule couche de pavés a été maçonnée ce matin, en cause : les nombreux forages pour mettre des fers à béton. L’accu de la foreuse est trop vite vidé.

Ont travaillé : Rémy et Pol.

 

14/10 FD6. Reprise de la désob. au fond du chantier. Elimination des deux blocs qui empêchaient l’accès à la suite, plus bas, que l’on voyait pénétrable sur 1,5 mètre. Puis Frits s’y est glissé… et il n’a pu aller plus loin, hélas. Il était couché dans un vide entre gros blocs. La suite : encore plus bas, encore désobstruer, encore consolider ! Nous avons commencé : Frits a passé à Pol des pierres et de la terre, de la main à la main, car le gros bac ne passe pas. Le coin nord-ouest au niveau de la base du mur nord s’éboulait. D’où : dégagement des parties meubles, réalisation d’une semelle, et montage d’un mur, à continuer sans tarder. Des consolidations devront être faites aussi sur le côté sud, au-dessus du vide. Un grand nombre de bacs ont été remontés ce jour (Wolter a de gros biceps). Nouvelle profondeur : 11,5 mètres.

Ont travaillé : Rémy, Pol, Frits, Wolter.

 

16/10 Grotte Ste-Anne. Guidages le matin et l’après-midi.

Ont guidé : Tony, Rémy, John, Pol [+ Gerrit, Mat]

 

18/10 FD6. Continuation du petit mur de soutènement à -10, commençé le 14/10. Il est terminé.

Ont travaillé : Rémy et Pol.

 

20/10 Journée de l’explo, ce samedi dans les locaux de l’office du tourisme à Han-sur-Lesse. Un cinquantaine de participants pour écouter les comptes-rendus des multiples expéditions belges. Cela passait de la grotte Michaux, que Patrice a présentée, au Monténégro ou au Mexique. Très bonne organisation de la part de la Commission explo de l’UBS.

Participants GRSC : Claude Massart et Patrice.

 

21/10 Grotte-mine à Vaux-sous-Olne. Nous sommes retournés dans cette grotte pour nous assurer qu’elle était prête pour recevoir les plongeurs et leur cortège de porteurs, le 18 novembre prochain. La conclusion est oui : la porte s’est ouverte, le puits d’entrée était resté équipé ; mais nous avons un peu aidé quand même : une petite désob. s’est avérée nécessaire pour libérer la jonction vers la partie : grotte de l’étang, obstruée en partie ; et nous avons mené une deuxième petite désob. dans la grotte de l’étang, dans l’étroiture qui donne accès à la rivière. Nous avons visité la grotte. Tony, Frits et Jérémy étaient heureux : ils voyaient cette grotte pour la première fois.  TPST : 4H30.

Ont participé : Jérémy, Frits, Tony, Patrice, Pol.

 

22/10 Chantoire Auguste Donnay. Petite sortie ce lundi. Désob à proximité du départ du réseau Pacha. TPST : 3 heures

Participants : André Renard et Patrice

 

25/10 Chantoire de Xhendelesse. Petite sortie de reconnaissance à Xhendelesse dans la chantoire qui est la tête de réseau vers la Villa des Hirondelles (résurgence n°3). Grâce à l'amabilité de la propriétaire nous avons eu toutes facilités pour creuser dans cette perte.
Après quelques tirs et dégagement de blocs nous sommes parvenus à 5 mètres sous la surface et cela continue. Malheureusement, la qualité des eaux de baignade n'est pas optimale,
dommage..!   TPST sur place: 2 heures
Participants : Francis et Patrice

26/10 JM Marion m’a signalé un effondrement à Plainevaux, rue Voie de Liège. Je suis allé voir. C’est dans la zone des dolines, exactement sur le tracé hydrologique : chantoir de Plainevaux-Résurgence de Rosière. Pas intéressant spéléologiquement.

27/10 Trou des Crevés à Han sur-Lesse. Belle petite sortie dans le trou des crevés à Han-sur-Lesse. Cette cavité très concrétionnée est protégée par un siphon qu’il faut vider avec une grosse pompe. Ce samedi, les experts techniques ont dû jongler avec la compatibilité des raccords entre tuyau et pompe. Parmi les participants on peut citer Jack London, Benoît Lebeau, Olivier Vrielynck, Luc Funcken….

28/10 Souffleur de Beauregard. Sortie avec deux équipes aux objectifs différents.
Une équipe en découverte de la cavité avec le trajet habituel : salle André
Lachambre, la galerie des Sages, rivière Orange, Gulliver...
Une équipe projetant d'escalader une cheminée dans l'Orient Express: bilan : 70 mètres de première et de belles concrétions. Ensuite visite de la galerie des Verviétois et sortie non par le puits Prudence Petitpas mais par la Voie de Détresse. 
Participants visite : Pol, Jérémy, Julien Lemoine, Steve.  TPST : 7 heures
Participants escalade cheminée : Frits, Patrice, André Renard.  TPST : 6h30

31/10 FD6. Trois petites consolidations, une à -8, les deux autres à -10 m.

Ont travaillé : Rémy, Jérémy, Pol.

Repost 0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 11:58

2/9 FD6. Portage de 15 pavés en béton 22x11x7, 10 pavés en béton 15x15x5, 2 sacs de mortier, 40 kg d’eau. Colmatage d’un vide entre blocs du côté sud-ouest au départ du coffrage en place, avec prise de l’extrémité d’un tube dans la maçonnerie. Ensuite, désob. , mais hélas, désob. sauvage par Victor, qui n’a pas respecté les consignes, et a déstabilisé le fond du chantier. Construction en catastrophe (Frits) d’un montage en Travhydro pour prévenir un éboulement suivi d’un affaissement du mur du côté est. Il y aura un gros travail délicat à réaliser sans tarder pour remettre le chantier en sécurité.

Ont travaillé : Rémy, Jérémy, Pol, Frits, Rick, Wolter, Victor [+ Marie Heeren]

 

9/9 FD6. Méga-portage de : 10 blocs en béton plein 29x14x9, 10 pavés de béton 22x11x7, 25 kg d’eau, 8 sacs de mortier, 35 blocs 22x14x7 trouvés par Frits, des tubes Travhydro et des attaches amenés par Wolter. Percutage et élimination d’un gros bloc au sol. Montage d’un tube Travhydro supplémentaire, nettoyage, construction d’une semelle côté nord et côté sud, et montage d’un mur sur ces deux côtés, que nous pouvons maintenant considérer sécurisés. Le côté sud reste problématique. Profondeur actuelle : 10 m. Grosse journée de travail, pour :

Rémy, Jérémy, Pol, Frits, Wolter, Eric, Thierry.

 11/9 FD6. Transport de 12 m de fer à béton de diamètre 10, et de 12 m de fer à béton de diamètre 8, et 5 kg d’eau.  Deux heures de travail, Rémy et moi: Deux finitions : raccords entre murs, une du côté sud, l’autre du côté nord. Démarrage d’une consolidation : colmatage d’un recoin entre gros blocs, du côté ouest. Et toujours un bon vent frais venant des profondeurs.

Ont travaillé : Rémy et Pol.

 

13/9 FD6. Mini-séance. Poursuite et achèvement de la consolidation du côté ouest. Rémy a tiré quelques bacs de pierres. Malgré les vides, il faudra sans tarder trouver le moyen de soutenir la dernière semelle du côté sud. Mais avant cela, il faudra éliminer les deux gros blocs qui s’appuient l’un sur l’autre de façon instable, à -10.

Ont travaillé : Rémy et Pol.

Avertissement important concernant FD6.

Ce chantier est délicat depuis le début, étant donné que nous descendons verticalement en terrain instable. Il l’est encore davantage maintenant parce que nous avons atteint la profondeur de 10 m, et parce que, au fond, nous sommes sur des vides qui descendent en forme de cône, et donc nous devons déployer beaucoup d’ingéniosité pour sécuriser.

Frits et moi connaissons le mieux le chantier, ses dangers, ses faiblesses, ses réactions en période pluvieuse. Un autre qui voudra aller creuser au fond, devra impérativement suivre les consignes données par Frits, ou par moi. Il y va de sa propre sécurité, et de celle du chantier. Les besoins en main d’œuvre sont localisés actuellement à l’extérieur : remonter des bacs de pierres et terre, ranger les déblais, descendre les matériaux demandés et les seaux de mortier, mouiller le mortier, servir celui qui œuvre dans le fond. Toute aide est bienvenue, à l’extérieur pour le moment.

Pol

 

 

16/9 Traversée Véronika vers abîme de la Chawresse, et réseau des gours dans Véronika. Le but était de faire une reconnaissance dans la très longue galerie ouverte entre le Réso-B (dans l’abîme de la Chawresse) et la salle Lilly au bout du réseau des gours (dans la grotte Véronika) par le S.C. Avalon, au départ de la salle Lilly et la jonction de la bétonnière.

Hélas, après une dizaine de mètres, nous étions arrêtés par une étroiture avec 20 cm d’eau sur 10 mètres de longueur. Donc, pour franchir cette galerie, il faudra s’équiper d’une néoprène.

TPST : 3H40.   Se sont amusés : Jérémy et Pol.

 

19/9 Traversée Chawresse vers Véronika par Rémy et Jérémy.  TPST : 3H30.

 

21/9 FD6. Petite maçonnerie du côté ouest, pour sertir des extrémités de tubes. Puis, commençement d’une nouvelle maçonnerie : coffrage,  sur la paroi sud du puits, en-dessous du deuxième caisson. Visite de Mr. Deguée, le garde forestier.

Ont travaillé : Rémy et Pol.

 

23/9 Grotte Michaux. Présentation de la grotte, partie supérieure, à Marie et à Rémy : réseau Bobo s’évade, salle de la pluie, salle des trois cierges. (Rémy ne connaissait que la salle des trois cierges) Puis, double tir électrique dans l’étroiture qui démarre sur le palier du P6. Nous avons ressenti, comme à chaque visite, la présence du CO2, surtout au fond du P6.  

TPST : 4H05.   Se sont amusés : Jérémy, Rémy, Marie, Pol.

 

25/9 FD6. Continuation et achèvement du coffrage et de la semelle, en vue de monter un mur en paroi sud + le coin s-o, en-dessous du deuxième caisson.

Se sont fait doucher : Rémy et Pol.

N.B. Je suis maintenant convaincu que l’adjonction de savon liquide au mortier, pour le rendre onctueux, en place du Compaktuna qui est cher, n’est pas une bonne idée. Le mortier séche beaucoup plus lentement, et pire, le durcissement est moins bon.

 

27/9 Grotte Ste-Anne. Guidages offerts par John. 3 équipes le matin, 2 équipes l’après-midi.

TPST totalisé : 3H10. Ont guidé : le matin : Tjorven, Pascal Smeesters, Victor, Rémy, Jérémy, Pol ; l’après-midi : Tjorven, Pascal, Jérémy, Pol.

 

29/9 Exercices techniques pour l’équipe de Spéléo-Secours à la caserne des pompiers d’Aywaille.

 

30/9 Exercices techniques pour l’équipe de Spéléo-Secours : brancardage au chantoir de Béron-Ry.

Ont participé les deux jours : Frits et Patrice.

   

 Grotte Michaux. Poursuite des travaux dans la fissure au départ du palier dans le P6. Une des deux charges placées le 23/9 n’a pas explosé. Faute d’outils, nous n’avons pu la retirer. Nous avons donc percuté autour du gros bloc miné, et après quelques heures, un chemin était ouvert. Jérémy est passé dans la fissure étroite, et une fois en bas, il n’a pas laissé de grands espoirs pour une suite. Et pourtant, un bon vent monte du fond…

Il a réalisé une mini-première de 3 mètres.  TPST : 5H05.

Ont travaillé (dur) : Jérémy, Pol.

 

Repost 0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 11:54

2/8 FD6. Continuation du mur de soutènement sur le flanc sud entre les deux caissons. Deux niveaux de blocs maçonnés. Il était plus que temps : le bas de la tôle est évidé. Mais nouvelle constatation très alarmante : le madrier horizontal inférieur du premier caisson est voilé, à la limite de la rupture ; et les deux madriers verticaux (madriers d’angle) se sont inclinés vers le sud, laissant apparaître un décollement d’un centimètre sur le clou du bas, cet arrachement est dû à la poussée du madrier horizontal inférieur.

Actions suggérées :

achever de monter le mur jusqu’au niveau du madrier horizontal

enlever la charge de terre qui reste derrière la tôle, abaisser le niveau du remplissage jusqu’à libérer le madrier horizontal de la pression de l’argile. (le 29/7, nous n’avions pas suffisamment enlevé de l’argile)

fixer un madrier nord-sud, coincé entre les points-milieux des deux madriers horizontaux inférieurs du premier caisson (structure en H)

et cela dans l’urgence !

Ont maçonné jusqu’à manque d’eau: Rémy, Pol.

 5/8 FD6. Transport de 20 gros blocs de béton grâce à Frits et à sa jeep. Vendredi, j’avais transporté 2 sacs de mortier (ce qui porte la réserve présente dans le fond de la doline à 10 sacs), 25 kg d’eau, et 12 m de fers à béton 10 mm coupés à 1 m. Dégagement de la charge d’argile accumulée derrière la tôle côté sud, jusqu’à atteindre le dessous du madrier horizontal. Ensuite, enlèvement du plancher temporaire au bas du deuxième caisson, et désob. au fond du puits. Frits a placé un tube d’étançonnage supplémentaire. Je viendrai demain avec Rémy pour achever de monter le mur jusqu’au madrier horizontal.

Ont travaillé la journée : Frits et Pol.

 

6/8 FD6. Continuation du mur côté sud. Après cette journée de travail, il reste encore une rangée de blocs à maçonner.

Ont travaillé : Rémy, Jérémy, Pol.

 

7/8 FD6. Transport de deux sacs de mortier, 25 kg d’eau, 20 blocs de béton plein 29/9/14. Terminaison du mur côté sud. Ce gros travail est enfin terminé, il aura nécessité 5 séances et englouti pas mal de matériaux. La partie inférieure sera incorporée au puits définitif.

Pol, le sexagénaire épuisé mais satisfait.

12/8 Grotte du Parrain à Rochefort. Benoît Lebeau (GRPS) nous a fait visiter cette grotte-mine intéressante que l’ASAR ne gère pas correctement. C’est une belle grotte de taille plutôt faible : développement actuel de 282 m, profondeur : -13 m, richement concrétionnée, qui se développe selon une même direction plus ou moins à l’horizontale. Nous avons fait du levé topo, les jeunes ont réalisé un bouclage inconnu de Benoît. La journée, très belle, s’est terminée devant une trappiste.

Ont participé : Frits, Rick, Rémy, Jérémy, Pol

 

15/8 Grotte Michaux. Mesures du CO2 grâce à l’appareil Dräger automatique prêté par Camille Ek. La mesure a été faite en 5 endroits de la grotte. Le résultat est catastrophique, mais on s’y attendait, les mesures viennent confirmer les concentrations anormales en CO2 qui sont responsables de nos essoufflements. Les résultats sont affichés aux deux pages suivantes. La législation OIS sur le travail stipule (avec les coefficients de sécurité qu’on lui connaît) : 5000 ppm : pas plus de 8 heures, et sans efforts violents ; 10000 ppm : pas plus d’un quart d’heure ! La remontée du P6 et de la galerie inclinée qui s’ensuit, fut lente et laborieuse. Nous avons pris un échantillon de terre jaune (limonite ?), et un autre de terre noire (charbon) dans le Lefgot. Nous avons aussi remonté l’échelle de la salle de la pluie. Et nous n’avons pas réussi à reprendre l’échelle du P5 d’accès vers la galerie Frits, dans la salle aux cierges. La virole du mousqueton était bloquée. Il faudra prendre une pince pour la débloquer.  TPST : 4H00.

Ont progressé à la limite de la crise d’asthme et de la suffocation : Pol et Jérémy.

19/8 FD6. Quelques travaux au fond du puits, par cette journée caniculaire, que nous avons faite courte ! D’abord des petites consolidations : des stoppages dans des trous, des fixations de sabots intercalaires entre tubes Travhydro et faces inférieures de semelles en béton, un mini-mur pour bloquer un vide. Ensuite, percutage de ce qui restait du gros bloc central au sol : il n’existe plus. A continuer : un stoppage de trou, et des murs, avant de descendre plus bas.

Ont participé : Rémy, Jérémy, Tony, Patrice, Pol.

 

23/8 Grotte Ste-Anne. Guidages offerts par John. Matin et après-midi, deux équipes à chaque fois.  TPST totalisé : 3H45.

Ont guidé : au matin : John, Rémy, Jérémy, Pol.

            l’après-midi : John, Gerrit, Jérémy, Pol.

 

Douve aux Salamandres en soirée. Il s’agissait de percuter dans un des 4 points à vérifier dans cette cavité exigeante. Descente dans la Cartouchière et désob au sommet d’un petit ressaut. Le travail n’est pas terminé ; à suivre donc. Nous avons également équipé le puits d’entrée d’une petite corde, et élargi une petite faille dans la cartouchière.

Ont participé : André Renard, Steve dont c’était le baptême du feu, Patrice.  TPST : 5h30.

 

24/8 Grotte Ste-Anne. Guidage offert par John, le matin. Un seule équipe.

Ont guidé : Tony, Mat.

 

Grotte Véronika. Guidage pour 11 jeunes qui participaient, toute cette semaine, au camp-jeunes de l’UBS. Réseaux visités : le réseau supérieur concrétionné, et le réseau des gours.

Ont fatigué les jeunes mais aussi leurs rotules : Jérémy, Pol [+ Didier Sauvage, Robert Dejardin]

 

26/8 FD6. Acheminement vers la doline de 20 grosses briques de béton et 8 sacs de mortier. Montage de nouveaux murs au fond du puits : un mur côté nord, un autre côté est, démarrage d’un troisième côté sud. Il était grand temps pour le côté nord. Désob.

Ont travaillé sous la pluie : Frits, Rémy, Pol, Victor, Thierry.

 

28/8 FD6. Transport de 10 grosses briques, 10 pavés 15 x 15, 12 m de fer à béton. Terminaison du mur côté sud ; quelques petites consolidations à droite et à gauche, à continuer.

Ont travaillé : Rémy, Pol.

 

31/8 Chantoire Auguste Donnay. Percutage dans la nouvelle galerie découverte il y a quelques mois. Bilan mitigé car manque d’outils adéquats pour progresser. Nous y retournerons.  TPST : 2 heures

Participants : André Renard et Patrice

 

Repost 0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 11:47

 

4/7 Grotte Michaux. Poursuite de la lente progression dans les entrailles de la terre. Toujours selon le même schéma ; une progression en zig zag vers le bas en tenant compte du moindre élargissement. Remontée d’un petit boyau à force percutages jusqu’à atteindre un petit ressaut encombré de lamelles rocheuses. Il faudra y retourner car il y a toujours un courant d’air, un écho et les cailloux des tirs tombent de près de 10 mètres.  TPST : 4 heures

Participants : André Renard, Patrice

 

7/7 Trou Maulin à Rochefort. Visite par John, François, Mélanie. Commentaire de John :  Il reste une magnifique grotte : sa forme, structure et variation. Entre 16 et 20 h. nous nous avons amusés là. Et il est toujours agréable de nettoyer après les salopettes et équipements dans la rivière La L'homme.Francois a pris quelques photos avec son gsm.

 

8/7 Grotte du Monceau. Visite de contrôle. Il a fallu se frayer un chemin à travers une brousse épaisse constituée de renouées du Japon et d’orties hautes de deux mètres. Un spéléo a récemment monté toutes les cheminées et fixé une tige métallique en paroi au plafond de chacune d’elles. Impossible de faire la traversée, car l’entrée supérieure est fermée avec un cadenas non UBS. Et impossible aussi de visiter le réseau supérieur par l’intérieur, car l’entrée est obstruée par des sédiments de crue. (pelle nécessaire). Je réitère mon envie de fouiller au départ de la grande cheminée au fond de la grotte.   TPST : 1H00.

Ont investigué : Pol et Jérémy.

 

FD6.  On a été au FD6 aujourd'hui. Wolter a acheté un échafaudage pour coincer les blocs.  Nous avons essayé et ça va pas trop mal ; je dirais même que ça va bien. Là où il y a de la terre, nous mettrons des planches ou un treillis ; et là où il y a des gros blocs, nous mettrons  des barres si nécessaire .
Frits, Rick, Wolter, Frans papa, et les enfants.

10/7 Interviews et prises de vues par Bernard Marchal, de Strivay, cinéaste amateur qui travaille pour son propre plaisir. Devant l’entrée du Souffleur, dans le Souffleur : galerie d’entrée jusqu’au départ du puits Prudence Petitpas, dans la Triple Douve, et dans la grotte du Monceau, de 14 à 21 heures. Dans le cadre d’un film sur les richesses de la boucle de l’Ourthe à Fêchereux. Bernard a prévu des interviews et des prises d’images avec M. David, historien, M. Froment, botaniste, Me Prick, géographe, M. Eubelen, archéologue, moi-même, spéléologue, et quelques autres. Alors, Bernard coupera énormément parmi les interviews et images qu’il a prises avec nous. Mais il m’a dit qu’il fera un tiré-à-part pour garder davantage de nos interviews et images. Et j’espère bien en avoir une copie pour le club.TPST : 0H50 x 2.

Ont « fait du cinéma » : Jérémy et Pol.

 

12/7 Grotte Michaux. Suite à un désistement, nous n’étions que trois, ce qui est peu commode pour faire deux choses à la fois : des percutages et de la topo. Patrice a commencé par percuter pour élargir certaines étroitures: la galerie vers la fissure de la clé au départ de la galerie Frits, l’étroiture déjà élargie dans la galerie Frits venant du P6, l’étroiture d’accès à la galerie se dévoile. Pendant que Pol et Jérémy faisaient le levé topo à partir de cette même étroiture. Puis, arrivés à la première plaquette au-dessus du P6 nouveau, Patrice a pris le relais de Jérémy comme tireur de fil-plaqueur de points rouges, pendant que Jérémy nous attendait au bas du P6. Nous avons commencé par topographier la galerie horizontale (déjà vue en partie) qui part dans la paroi orientale du puits. Et bientôt, nous ne la reconnaissions plus ; elle allait bien plus loin. En réalité, nous faisions de la première ! Voulant éviter que Jérémy se les gèle, nous avons rebroussé chemin sans avoir terminé le levé de cette galerie-réseau, nous avons tiré deux segments dans la galerie horizontale juste opposée, dans la paroi occidentale du puits, galerie parcourue par un ruisselet. Puis nous avons tiré le dernier segment jusqu’au fond du P6. Ensuite remontée pénible, chacun avec un kit. En fait, la galerie explorée ce jour est le premier niveau rencontré en descendant le P6 qui livre accès au réseau Lefgot, elle démarre un mètre sous le départ du P6, mais on peut la rejoindre facilement au départ du méandre sous-jacent.   TPST : 4H00.

Ont trimé en fin de journée : Patrice, Jérémy, Pol.

Bilan :

52 nouveaux mètres topographiés, ce qui porte le développement topographié à : 467 m.

Une nouvelle galerie découverte et explorée : la galerie horizontale supérieure du Lefgot.

26 m ont été topographiés dans cette galerie, il reste environ 25 m à topographier.

La profondeur maximale passe à 43 m.

Le 12/7, nous avons fait une première de 26+25=51 m.

13/7 Grotte Ste-Anne. Guidage l’après-midi.  TPST : 2H15.

Ont guidé : John, Jérémy, Pol.

 

17/7 Fond des Cris. Début de remise en ordre du site après l’éboulement. Mais nous n’avions que deux heures à consacrer ce matin à ce travail, qui devra évidemment être continué.

Participants : Jérémy, Rémy, Pol.

 

19/7 Grotte Michaux. Deuxième séance de levé topo dans le réseau du Lefgot. C’est dans une ambiance sonore faite de bruits de cascatelles venant des fois de derrière nous, et d’autres fois du devant, cascatelles nourries par un ruisselet d’un beau débit, que nous avons tiré le fil, mesuré, dessiné, en nous déplaçant péniblement d’une station, à la suivante. Tout est maintenant topographié, sauf la jonction entre la fissure de la clé et la galerie Frits, d’une dizaine de mètres. TPST : 4H45.

Topoteurs : Patrice et Pol.

 Nouvelles données :

développement topographié le 19/7 : 95 m

développement total topographié : 562 m

profondeur maximale : -53 m 

20/7 Fond des Cris. Deuxième séance de deux heures suite à l’éboulement. La grosse dalle qui s’appuyait contre un arbre, près de l’entrée de la grotte, a été explosée. De même l’énorme caillou qui repose sur le sentier a subi un deuxième tir, qui a causé une dommage à la cabane de André Rouxhet : une vitre brisée. Une troisième séance sera nécessaire, et nous devrons remplacer la vitre brisée, bien entendu.

Ont participé : les mêmes : Jérémy, Rémy, Pol.

22/7 Travaux dans l’entrée de la grotte du Chafour à La Reid. Durant des années, la terre, les cailloux, se sont entassés dans la fissure d’entrée, relevant considérablement le niveau du sol devant la porte. Une centaine de bacs ont été remontés, puis des percutages effectués afin de rendre l’accès à la porte plus facile. Mais impossible quand même d’ouvrir le cadenas. Il a fallu éliminer le bloc au-dessus de la porte pour pouvoir mettre un bras derrière. Finalement Tony a réussi à ouvrir. Jérémy et moi avons fait une courte visite dans la grotte ; la grande aragonite est toujours bien en place. La porte a été refermée avec le cadenas deuxième vitesse. Ont travaillé dans la bonne humeur toute la journée (belle, depuis longtemps) :

Jérémy, Tony, Thierry, Pol.

 

25/7 Fond des Cris. Troisième et dernière séance pour la remise en ordre du site après éboulement. Il a fallu de nombreux percutages, du burinage (Rémy avait amené son perforateur 220 V), et du travail manuel avec pointe, massette, barre à mine, pour venir à bout de l’énorme pierre qui obstruait le sentier. Gros travail de rangement des cailloux, également.

Mais c’est terminé. N.B. il faudra quand même revenir pour remplacer la vitre cassée.

Ont sué de 10 à 13h00 : Jérémy, Rémy, Pol.

 Grotte Michaux. Percutage au fond du réseau du Lefgot avec comme résultat une première de 5 mètres. Encore un passage étroit et on devrait voir du grand. Prochaine séance fin août.

TPST : 4H00.  Participants : André Renard et Patrice.

 

29/7 FD6. Grosse journée de travail pour consolider le flanc argileux sous le premier caisson, côté sud. Flanc qui s’éboulait. Nous avons tout d’abord constaté que le violent orage de hier soir n’a pas causé de dommage à notre chantier. Pendant que Tony et moi allégions la charge derrière les tôles (nous avons remonté une quarantaine de bacs), Frits installait un plancher au fond du deuxième caisson, puis il tronçonnait les madriers de la partie supérieure de ce deuxième caisson, sur les côtés sud et ouest. Nous avons ensuite enlevé de l’argile sur le flanc à consolider, en commençant au niveau du bas des tôles, et en descendant jusqu’à rejoindre le  gros bloc dans le deuxième caisson. Puis Frits a coffré, ferraillé, et construit une semelle. Ensuite il a monté un mur. Tony et moi faisions les manœuvres. C’est à continuer bien sûr, il faut monter jusqu’au niveau des tôles.

Ont travaillé dans la bonne humeur/ Frits, Tony, Pol.

 

Repost 0
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 17:09

3/6 FD6

Achèvement de la maçonnerie de soutènement commencée le 28 mai. Puis, dégagement. Les vides apparaissent de mieux en mieux, colmatés dans leurs points bas par d’anciens éboulements. Le problème, c’est qu’ils apparaissent de tous côtés. On ne voit pas encore un puits ou une galerie. Quoiqu’il en soit, il faudra encore descendre verticalement, et étançonner bien sûr.

Ont travaillé sous la pluie : Frits, Rick, Frans-père, Wolter.

Ont encouragé et mis de l’animation : Gwenaelle, Tom, Eva.

 

10/6 Souffleur de Beauregard. Deux équipes: Frits et Tony pour une désob dans l'Esturgeon qui s'est révélée négative ; Jérémy, Claudine Wagemans, André Renard et Patrice pour une visite avec balade dans la rivière Orange par le réseau Aragon, le méandre Perfect, puis la galerie Gulliver et pour terminer, la salle André Lachambre.  TPST : 8 et 7 heures.

Ont participé : Frits, Tony, Jérémy, Patrice [+ Claudine Wagemans, André Renard]

 

15/6 Douve aux salamandres.  Examen du fond de la Cartouchière (- 82 m). Après avoir dégagé une partie du couloir étroit et encombré de galets de grès, nous sommes arrêtés par un endroit surbaissé défendu par une flaque d’eau. Un mètre avant ce passage peu engageant une petite montée suivie d’un boyau horizontal mériterait une prochaine visite avec percuteur.

Ensuite nous avons commencé une désob dans la partie en amont de la dernière corde. Vidange d’une trémie presque verticale en étant en-dessous ; ambiance ! Cela mérite une seconde visite. Belle sortie dans cette cavité exigeante.  TPST : 5 heures 30

Participants : Paul de Bie, Patrice

 

19/6 Guidage à la grotte Ste-Anne, le matin.

Ont participé : John et Rémy.

 

20/9 Guidage à la grotte Ste-Anne, matin et après-midi.

Ont participé : John, Rémy, Jérémy.

 

20/6 Grotte Michaux. Continuation de la désob dans le fond du réseau Lefgot. Pour info, le fond de la galerie Frits ouvre la voie à « la galerie se dévoile », qui, après une descente oblique et un puits, donne accès à un méandre qui a été baptisé Lefgot, du nom d’un célèbre saucisson olnois. Un dilemme est apparu dans ce beau méandre : deux possibilités de suite et … une course après deux chauve-souris à la fois. Le bilan est une progression de deux mètres avec toujours les mêmes incitants : écho et courant d’air.  TPST : 4H15.

Participants : André Renard et Patrice

 

30/6  Parcours technique à Landelies...Super soleil, déviateurs, conversions, et conversations...

Se sont défoulés : Jérémy et Rémy.

 

 

Repost 0
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 21:00

1/5 FD6

Mini-séance de désob. au fond du puits, avec apport de matériaux pour les prochaines séances. Les assises du premier caisson se désagrègent. Il faudra renforcer les bases du caisson.

Ont travaillé : Rémy, Jérémy, Pol

3/5 Souffleur de Beauregard

Sortie topo dans la galerie Saint Barthélémy tout au bout de l'Esturgeon dans le Souffleur de Beauregard.

Sortie à haut risque pour les concrétions de ce couloir étroit.

Participants: Pol et Patrice

TPST: 5h 30

5/5 Douve aux salamandres.

Première visite jusqu’à la salle Charlotte pour Jérémy, qui, séduit, ne tardera pas, devinons-nous, à vouloir montrer la grotte à son père. Nous n’avons pas vu une seule salamandre, seulement un bébé grenouille. TPST : 1H50.

Se sont amusés : Jérémy et Pol.

Exercice pour spéléo secours dans une carrière à Durnal (Spontin)

Participants GRSC: Frits et Patrice

 

6/5 Exercice pour le spéléo-secours au trou d’Haquin

Participants GRSC : Frits et Patrice

 

9/5 Grotte Michaux

Aménagement d’un point étroit dans la galerie Frits puis désob au point bas de ladite galerie.

Après percutage d’un rideau de draperies, nous sommes passés dans une petite galerie barrée d’un nouveau jeu de draperies.

Fait suite une descente esthétique dans les bancs.

Arrêt au sommet d’un puits évalué à 5 mètres. Au bas coule un petit ruisseau. Une salle aperçue également.

Bilan : 20 mètres de première avec arrêt sur vide. Nous sommes descendus près de 10 mètres

En souvenir des passages dans les draperies tout au long de la galerie, nous avons baptisé Bobo et moi la nouvelle galerie : Elle s’appelle : la galerie « se dévoile »

      TPST : 2h30

Participants enthousiastes : Robert dit Bobo, Patrice

 Grotte Michaux 088

13/5 FD6. Avec Rémy et Jérémy dès 9H30. Nous avons commencé les travaux de consolidation sous la base du premier caisson, côté Ouest. Nous continuerons mardi matin. Rémy devant travailler l’après-midi, je suis rentré, ai déjeuné, ai fait des nouveaux mélanges de mortier, puis j’ai descendu dans le fond de la doline 110 kg de mortier préparé sec et 25 kg d’eau. J’ai placé un tube en acier que Rémy avait coupé à 95 cm, en soutènement sous un gros bloc suspendu, à mi-profondeur dans le puits, puis j’ai percuté deux fois tout en bas. Retour à la voiture à 18H00. Ont bossé : Jérémy, Rémy, Pol.

 

15/5 FD6

Poursuite du travail de consolidation de la base occidentale du premier caisson.

 

Rémy et Pol.

 

17/5 FD6. Dépose de 10 blocs de béton plein, 20 grosses briques, 20 kg d’eau, dans le fond de la doline. Achévement du mur de consolidation du côté ouest de la base du premier caisson. Il aura fallu quatre séances pour réaliser ce travail. Ensuite, petite désob. au fond du puits, côté nord. Ont travaillé : Rémy et Pol.

 

20/5 FD6. Séance de désob. le matin, et de maçonnerie pour consolider, après-midi. Le puits a été approfondi de 50 cm. La terre que l’on extrait du fond du trou est fortement chargée en limonite. Le travail de désob. est « chirurgical » : nous dégageons autour de gros blocs en appui les uns sur les autres comme un château de cartes, mais il faudra quand même en enlever certains d’entre eux bientôt ! Après-midi : réalisation d’une « semelle » armée côté nord et côté est, puis construction d’un mur s’appuyant sur les semelles, pendant que des petits éboulements se succèdent. Arrêt à 16h00 suite manque de mortier (75 kg utilisés). Il en aurait fallu deux fois autant ! Il est urgent de terminer ce travail. J’y retournerai jeudi matin avec Rémy.

 

Ont travaillé : Frits, Rick, Jérémy, Rémy, Pol, Wolter.

 

21/5 Achat de matériaux chez Bigmat. Mélange de mortier : 6 sacs. Dépose de : 95 kg de mortier préparé, 20 kg d’eau, 10 blocs de béton plein, 11 pavés-briques, dans le fond de la doline. Pol.

 

 

23/5 AM : FD6. Réalisation complète du mur qui relie les deux semelles, la nouvelle et l’ancienne, du côté nord. Ont travaillé : Rémy et Pol.

 

 

PM : Grotte Michaux. Sortie en force ce mercredi dans la grotte Michaux. Le compte-rendu de la dernière sortie laissait entrevoir une belle suite. Nous n'avons pas été déçu !

Nous avons équipé le puits "se dévoile" dans les règles de l'art (goujons, Mickey et main courante). En dessous un méandre plongeant qu'il a fallu apprivoiser en louvoyant entre

les écailles. Une descente qui rappelle le méandre du nouveau réseau au trou Ozer. .

Après quelques passages négociés à coup de percuteur ou de burinage nous sommes arrêtés par un méandre trop étroit et surtout une foreuse à l'accu vide. Bien que le courant d'air soit toujours présent, la présence de CO2 mériterait d'être vérifiée (essoufflement).

A l'estime nous sommes descendus vers - 65 et fait 70 mètres de première. TPST: 3 H50.

Participants contents mais essoufflés : Pol, Frits, Jérémy, Patrice et Bobo.

                        Grotte Michaux 132

 

28/5 FD6. Percutage des deux gros blocs au fond du puits, puis construction de murs de soutènement. Arrêt sur manque de matériaux. A continuer. Selon Frits, il faudra encore descendre de 1 mètre verticalement, avant de progresser obliquement.Thierry a fait don au club de 50 kg de ciment et 40 kg de sable jaune. Merci Thierry !

 

Ont travaillé : Frits, Wolter, Frans-père.

 

 

30/5 Grotte Michaux. Sortie ce mercredi après-midi dans cette cavité tentaculaire. Nous avons percuté la fissure qui suit le pendage. Bonne séance puisque nous avons progressé de trois mètres. La fissure plonge toujours avec un écho et un bon courant d’air. La cavité devient éprouvante : il nous a fallu près d’une heure pour remonter du fond. Mini-première de 3 mètres. TPST : 4H00. Participants fourbus mais satisfaits : Robert (casa-continent7), Patrice.

 

Grotte Michaux 106    Grotte Michaux 128

Repost 0
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 20:34

4/4 : Chantoire Auguste Donnay

Continuation de la désob dans la fissure terminale dans le réseau Pacha. Après de nombreux tirs dans des positions que l’on peut qualifier de malcommodes, nous sommes passé enfin ! Après un ressaut de 2 mètres, arrivée dans une petite salle concrétionnée. Fais suite une galerie horizontale estimée à 10 mètres avec quelques rétrécissements (voir photo) Ce n’est pas une grande première mais cela faisait tellement de temps que ce passage résistait… Première de 4 mètres

Auguste Donnay 008  Auguste Donnay 006

 

TPST : 4h30

Participants masos : Frits et Patrice

 

12/04/2012 Conférence-projection très instructive (comme d’hab !) de Francis à Herve. Sujet : les points karstiques (perts, émergences, dolines, effondrements) des systèmes hydrologiques Bola-Hazienne-VSO, Xhendelesse-Falhez-VSO, Falise-VSO, Petit-Rechain, leur évolution, les transformations anthropiques, les actions à prendre et qui sont rarement prises.

Se sont retrouvés à Herve : Francis, Patrice, Pol.

 

 

13/4 Grotte Michaux

Au menu,

Première sortie spéléo pour le chien ; beaucoup d’aboiements de contentement

Poursuite du percutage dans la fissure de la clé en glaise ; nous sommes prêts de passer dans l’inconnu

TPST : 3 heures

Participants :

Deux pipelettes : Francis et Bobo

Un percutant : Patrice

 


                                              Grotte Michaux 102

 

 

15/4 Grotte Michaux. Dans la salle de la pluie : quelques mesures, puis une demi-heure de désob. à l’entrée de la fissure plongeante. Dans le coin S-O du balcon, au fond de la salle des cierges, levé topo du mini-prolongement (4 petits segments). Enfin, poursuite des percutages dans la fissure qui démarre sur le balcon du P6, nous passons (mini-première de 2 mètres). A gauche (côté Sud) : ça plonge verticalement et jonctionne avec le haut de la cheminée qui remonte parrallèlement à la descente du fond du P6 vers l’entrée de la galerie Frits. Mais trop étroit pour passer. A droite (côté Nord) : ça plonge vers l’inconnu, mais il faudra à nouveau percuter pour aller voir.  TPST : 5H35.

Ont participé : Jérémy, Pol.

 

 

19/4 Grotte Michaux. Poursuite du percutage dans la fissure de la clé en glaise et.. nous sommes passés ! Un méandre tortueux à souhait et Bobo en spéléo filtrant s’est retrouvé dans la galerie Frits. Une partie de ce méandre avait semble-t-il été exploré en venant du bas par Greg ?  Dans ce méandre, il reste à vérifier une galerie remontante et à aménager un passage étroit afin de rendre accessible un bouclage avec la galerie Frits. Première de 10 mètres.

TPST : 4 heures.  Participants : Bobo, Francis et Patrice.

 

                                            GRotte Michaux 066

 

20/4  Chantoire aval du ru de Sohan (trou Chouky), près de Theux-Verviers.

Diaclase pénétrable sur 2m de profondeur dans le lit sec du ruisseau de Sohan repérée le 19.04 par Francis. Visite légère pour tâter du phénomène : Bcp de feuilles + branchages évacués au sac. Quelques gros blocaux. Vue sur puits de 2m de prof avec suite horizontale. Placement d’un filtre en branches. Revenir avec arguments solides.  TPST : 1H00.

Ont participé : Patrice et Francis.

 

21/4 Grand Faille du Fond des Cris. Etat des lieux et sécurisation de l’éboulis. Le lac est à sec.

TPST : 4H00. Participants : Patrice, Mireille Theck, André Renard, Steve, Marie-Claire Tilkin.

 

22/4 Souffleur de Beauregard. Deux équipes pour cette petite sortie de l’après-midi.

Dans la première équipe, Frits et Patrice avaient programmé des travaux de recherches, dont voici le bilan :  Petit chantier au pied du puits du grondement : négatif ; Cheminée au début de la rivière sud : en projet ; Cheminée avant le réseau Mika : percutage mais résultat négatif ;

Eboulis au sommet de la triple buse : négatif.

La seconde équipe était constituée de Pol et Jérémy. Le but était de montrer une partie du réseau à Jérémy. Pour lui, la visite du Souffleur était une première qu’il attendait depuis des mois. Nous avons visité la partie aval de la rivière Orange, avec la galerie des Sages et la salle André Lachambre. Jérémy a aimé et s’est débrouillé comme un pro.

TPST : 4H00.  Ont participé : Frits, Patrice, Jérémy, Pol.

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0

Rechercher