Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 11:58

2/9 FD6. Portage de 15 pavés en béton 22x11x7, 10 pavés en béton 15x15x5, 2 sacs de mortier, 40 kg d’eau. Colmatage d’un vide entre blocs du côté sud-ouest au départ du coffrage en place, avec prise de l’extrémité d’un tube dans la maçonnerie. Ensuite, désob. , mais hélas, désob. sauvage par Victor, qui n’a pas respecté les consignes, et a déstabilisé le fond du chantier. Construction en catastrophe (Frits) d’un montage en Travhydro pour prévenir un éboulement suivi d’un affaissement du mur du côté est. Il y aura un gros travail délicat à réaliser sans tarder pour remettre le chantier en sécurité.

Ont travaillé : Rémy, Jérémy, Pol, Frits, Rick, Wolter, Victor [+ Marie Heeren]

 

9/9 FD6. Méga-portage de : 10 blocs en béton plein 29x14x9, 10 pavés de béton 22x11x7, 25 kg d’eau, 8 sacs de mortier, 35 blocs 22x14x7 trouvés par Frits, des tubes Travhydro et des attaches amenés par Wolter. Percutage et élimination d’un gros bloc au sol. Montage d’un tube Travhydro supplémentaire, nettoyage, construction d’une semelle côté nord et côté sud, et montage d’un mur sur ces deux côtés, que nous pouvons maintenant considérer sécurisés. Le côté sud reste problématique. Profondeur actuelle : 10 m. Grosse journée de travail, pour :

Rémy, Jérémy, Pol, Frits, Wolter, Eric, Thierry.

 11/9 FD6. Transport de 12 m de fer à béton de diamètre 10, et de 12 m de fer à béton de diamètre 8, et 5 kg d’eau.  Deux heures de travail, Rémy et moi: Deux finitions : raccords entre murs, une du côté sud, l’autre du côté nord. Démarrage d’une consolidation : colmatage d’un recoin entre gros blocs, du côté ouest. Et toujours un bon vent frais venant des profondeurs.

Ont travaillé : Rémy et Pol.

 

13/9 FD6. Mini-séance. Poursuite et achèvement de la consolidation du côté ouest. Rémy a tiré quelques bacs de pierres. Malgré les vides, il faudra sans tarder trouver le moyen de soutenir la dernière semelle du côté sud. Mais avant cela, il faudra éliminer les deux gros blocs qui s’appuient l’un sur l’autre de façon instable, à -10.

Ont travaillé : Rémy et Pol.

Avertissement important concernant FD6.

Ce chantier est délicat depuis le début, étant donné que nous descendons verticalement en terrain instable. Il l’est encore davantage maintenant parce que nous avons atteint la profondeur de 10 m, et parce que, au fond, nous sommes sur des vides qui descendent en forme de cône, et donc nous devons déployer beaucoup d’ingéniosité pour sécuriser.

Frits et moi connaissons le mieux le chantier, ses dangers, ses faiblesses, ses réactions en période pluvieuse. Un autre qui voudra aller creuser au fond, devra impérativement suivre les consignes données par Frits, ou par moi. Il y va de sa propre sécurité, et de celle du chantier. Les besoins en main d’œuvre sont localisés actuellement à l’extérieur : remonter des bacs de pierres et terre, ranger les déblais, descendre les matériaux demandés et les seaux de mortier, mouiller le mortier, servir celui qui œuvre dans le fond. Toute aide est bienvenue, à l’extérieur pour le moment.

Pol

 

 

16/9 Traversée Véronika vers abîme de la Chawresse, et réseau des gours dans Véronika. Le but était de faire une reconnaissance dans la très longue galerie ouverte entre le Réso-B (dans l’abîme de la Chawresse) et la salle Lilly au bout du réseau des gours (dans la grotte Véronika) par le S.C. Avalon, au départ de la salle Lilly et la jonction de la bétonnière.

Hélas, après une dizaine de mètres, nous étions arrêtés par une étroiture avec 20 cm d’eau sur 10 mètres de longueur. Donc, pour franchir cette galerie, il faudra s’équiper d’une néoprène.

TPST : 3H40.   Se sont amusés : Jérémy et Pol.

 

19/9 Traversée Chawresse vers Véronika par Rémy et Jérémy.  TPST : 3H30.

 

21/9 FD6. Petite maçonnerie du côté ouest, pour sertir des extrémités de tubes. Puis, commençement d’une nouvelle maçonnerie : coffrage,  sur la paroi sud du puits, en-dessous du deuxième caisson. Visite de Mr. Deguée, le garde forestier.

Ont travaillé : Rémy et Pol.

 

23/9 Grotte Michaux. Présentation de la grotte, partie supérieure, à Marie et à Rémy : réseau Bobo s’évade, salle de la pluie, salle des trois cierges. (Rémy ne connaissait que la salle des trois cierges) Puis, double tir électrique dans l’étroiture qui démarre sur le palier du P6. Nous avons ressenti, comme à chaque visite, la présence du CO2, surtout au fond du P6.  

TPST : 4H05.   Se sont amusés : Jérémy, Rémy, Marie, Pol.

 

25/9 FD6. Continuation et achèvement du coffrage et de la semelle, en vue de monter un mur en paroi sud + le coin s-o, en-dessous du deuxième caisson.

Se sont fait doucher : Rémy et Pol.

N.B. Je suis maintenant convaincu que l’adjonction de savon liquide au mortier, pour le rendre onctueux, en place du Compaktuna qui est cher, n’est pas une bonne idée. Le mortier séche beaucoup plus lentement, et pire, le durcissement est moins bon.

 

27/9 Grotte Ste-Anne. Guidages offerts par John. 3 équipes le matin, 2 équipes l’après-midi.

TPST totalisé : 3H10. Ont guidé : le matin : Tjorven, Pascal Smeesters, Victor, Rémy, Jérémy, Pol ; l’après-midi : Tjorven, Pascal, Jérémy, Pol.

 

29/9 Exercices techniques pour l’équipe de Spéléo-Secours à la caserne des pompiers d’Aywaille.

 

30/9 Exercices techniques pour l’équipe de Spéléo-Secours : brancardage au chantoir de Béron-Ry.

Ont participé les deux jours : Frits et Patrice.

   

 Grotte Michaux. Poursuite des travaux dans la fissure au départ du palier dans le P6. Une des deux charges placées le 23/9 n’a pas explosé. Faute d’outils, nous n’avons pu la retirer. Nous avons donc percuté autour du gros bloc miné, et après quelques heures, un chemin était ouvert. Jérémy est passé dans la fissure étroite, et une fois en bas, il n’a pas laissé de grands espoirs pour une suite. Et pourtant, un bon vent monte du fond…

Il a réalisé une mini-première de 3 mètres.  TPST : 5H05.

Ont travaillé (dur) : Jérémy, Pol.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rechercher