Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 17:13

1/3  Grotte de l’abîme à Comblain-au-Pont. Nous retrouvions la grotte de Comblain ce samedi, pour une mission spéciale, souhaitée par Camille EK : fouiller la grotte en vue de retrouver un boîtier contenant un appareil mesureur-enregistreur du CO2. Cet appareil, de marque VAISALA et d’une valeur de 3500€, avait été déposé par Camille et Jean GODISSART dans la dernière salle, celle du Petit Lac, et il a disparu le 10 janvier entre 9 et 12h50. Nous avons fouillé toute la grotte, hormis les plafonds élevés et le chantier du GRSC (mais la partie sur planches du début a quand même été parcourue), et nous n’avons pas vu la moindre trace ni du boîtier ni de son contenu.   TPST : 1H35.

Ont fouillé : Marie, Giovanni, Rémy, Jérémy, Thierry, Pol [+ Thomas et Christophe]

 

2/3 Chantier de la grotte Lustin à Hestroumont-Theux. J’avoue que, en arrivant sur le site, je me disais que c’était la deuxième mais sans doute aussi la dernière séance de fouille sur ce chantier. Mon impression est tout-à-fait autre après cette séance : le chantier est engageant et il mérite d’être poursuivi. En descendant le niveau du sol, nous avons ouvert des vides par lesquels un courant d’air frais s’échappait. A continuer donc. Le bac avec corde attachée que j’avais laissé sur le chantier, en le dissimulant, a été volé.

 

Ont fouillé : Thierry et Pol.

 

4/3 Chantier de la grotte Lustin à Hestroumont. J’ai élargi de manière à travailler plus aisément. Beaucoup de percutages (40 cartouches), 8 bacs et des pierres ont été sortis du trou. Il faudra d’autres moyens plus adaptés car nous sommes maintenant sur les bancs de roche.

Pol

 

6/3 Chantier de la grotte Lustin à Hestroumont. . Quelques percutages . J’ai sorti 10 bacs + des pierres. Je descends petit à petit dans le banc rocheux au sol. Il n’y a plus qu’à espérer que nous tombions sur du vide pénétrable.  Pol.

 

8/3 Trou d’Haquin à Lustin. Sortie très spéciale en cette fin de journée. Nous sommes allés rendre un dernier hommage à notre ami Jacques Simus . C’est un cortège d’une trentaine de personnes rassemblées sur le parking, qui s’est mis en marche à 17 heures vers la doline et la cavité, moitié spéléos et l’autre moitié les membres de la famille. Claude Detraux a prononcé un dernier petit speech en hommage à Jacques . Nous sommes ensuite remontés et avons rejoint les membres de la famille restés à l'extérieur. Nous nous sommes séparés la nuit tombée, certains sont repassés chez Danielle, la femme de Jacques répondant à son invitation, les autres sont rentrés chez eux.

Ont participé : Frits, Julien [+ Aurélie], Pol.

 

9/3 Fouille à la perte de la Croisette à Péry-Trooz, répertoriée 42/7-45 dans l’AKWA. J’ai d’emblée montré les deux phénomènes intéressants dans le vallon : la perte et le trou souffleur au pied d’un monolithe en aval de la perte. Frits a de suite préféré creuser dans le trou souffleur. Thierry et moi avons dégagé la perte. Vers 13 heures, nous tirions les premiers bilans. La perte n’était pas intéressante : la barre à mine s’enfonçait entièrement dans des dépôts , tandis que le trou souffleur l’était, on voyait déjà un petit méandre bien corrodé. Nous avons mis alors toutes nos forces sur ce trou. Mais en fin de journée, nous avons conclu négativement : à 2,5 mètres de l’entrée, le trou finissait en fissure impénétrable. Affaire classée pour ce site.  Ont creusé dans la bonne humeur : Thierry, Frits, Pol.

Trooz Les Croisettes vallon de la perte 42 7-45 (2)


11/3 Grotte du Turon à Hestroumont. Attention : la mini-cavité que j’ai jusque maintenant appelée : « grotte Lustin » est re-baptisée « grotte du Turon ». J’avais cru entendre erronément, de nos discussions avec Jean-Marc Marion, qu’elle s’appelait « grotte Lustin » .

Après 3 gros tirs, 12 bacs de gravats, et de nombreuses grosses pierres évacuées, le trou est ouvert. Mais hélas, c’est une fissure verticale de 25 cm de largeur aux endroits les plus larges, 1,80 m de profondeur, 3 m de longueur, impénétable donc. Avant de prendre une décision quant à la poursuite de la désob, il faudrait pouvoit inspecter correctement le bas de la fissure. Cela nécessitera encore de nombreux tirs.  N.B. je n’avais pas pris mon appareil photo.  Pol.

 

16/3 Grotte Michaux. Nous avons retrouvé le chemin de la grotte Michaux. Cap sur la grande fissure, accessible par le haut de la salle déclive, et située à l’Est de celle-ci. Un constat qui nous a arraché des jurons : Pol a oublié d’embarquer la mèche de 8, ce qui a réduit à néant les projets d’amarrage de Frits ; mais cela ne l’a pas empêché de poursuivre au-dessus de la corde qu’il avait fixée au plafond de la fissure lors de notre dernière visite, et de faire une mini-première de 5 m. Arrêt sur rétrécissement à travailler, qui souffle.

Pol a élargi à la massette le sommet nord de la grande fissure, et nous avons topographié la belle petite niche au-dessus de l’étroiture élargie. Après avoir constaté qu’il y avait du vide au-dessus du faux-plafond en éboulis, Frits a pris des attitudes d’acrobate pour titiller à distance avec le petit pied de biche quelques blocs au plafond qui se sont écrasés au sol. Il faudra continuer en faisant un tir électrique.

Ensuite, Frits a montré à Tony et à Pol, le beau volume auquel on accède via un étroit conduit au point bas de la fissure.

Et finalement, Tony et Pol ont topographié l’extrémité sud de la fissure, pendant que Frits percutait à l’extrémité de deux ramifications.

Le retour fut pénible vu la fatigue et les kilogs de boue accumulés sur nous et sur tout le matériel.  TPST : 8H05.

Ont travaillé : Tony, Frits, Pol. 

                                                 Grande Fissure 16032014

 

De mi-février à mi-mars : Expédition au Mexique

J’ai eu l’occasion de participer à une organisation bien rodée au Mexique. Cela fait près de trente ans que le GSAB organise des expéditions dans la sierra mexicaine.
Cette année, nous étions seize spéléos belges,  français et mexicain.

Sur le mois, outre les « balades » de prospection avec machette, je suis descendu sous terre une douzaine de fois parfois avec bivouac pour des tâches aussi diverses que topographie, exploration ou déséquipement

Ci-dessous un lien qui donne une certaine idée de l’ambiance « mexicano »

Patrice

https://picasaweb.google.com/patrice221/Mexique2014?authuser=0&authkey=Gv1sRgCJq1m9-Dwv2NtQE&feat=directlink

 

20/3 J’ai préparé FD6 pour la séance de maçonnerie prévue demain avec Rémy, et pour la journée de dimanche qui sera concacrée à la désob. : Préparation de 2 sacs de mortier sec, transport vers la doline, enlévement des paquets de feuilles mortes accumulées sur les bords du puits, remplacement de l’échelle par la nouvelle, sciage de ronds à béton, de planchettes, réalisation d’un petit coffrage pour demain. J’ai laissé le seau à outils sous la bâche et la foreuse dans la niche. Il y a 3 sacs de mortier sous la bâche.   Pol.

 

21/3 FD6. Colmatage et consolidation 2 mètres plus bas que la niche. 1 sac de mortier utilisé.

Ont travaillé le matin: Rémy et Pol.

 Trou Victor. Préparation du tir qui s’est déroulé en fin de séance. Dégagement en vitesse ensuite pour éviter un remake…  TPST : 3 heures

Participants méticuleux : André et Patrice

 

22/3 AG de l’UBS à Cerfontaine, près des lacs de l’Eau d’Heure.

Ont participé : Claude, Julien, Frits, Patrice, Pol.

 

23/3 FD6. Journée de désob. Nous avons encore approfondi le puits d’un mètre, sous les derniers murs. Un petit diverticule, côté Ouest, souffle, mais il est encombré de blocs, à -28 mètres.  Ont travaillé : Frits, Wolter, Patrice, Pol.

 Grotte Ste-Anne. Guidage par Frans et Franciscus, pour des amis.

 

24/3 Petite visite à FD6, question de ne pas l’oublier. Détection des courants d’air à -18 m. Puis rangement du gros tas de blocs extraits hier.   Pol.

 

27/3. Trou Victor. Visite du front de taille.
Le tir n'a pas très bien donné.  On ne voit toujours pas la suite. Courant d'air bien présent.
TPST 1/2h

 

29/3  Exercices secours à Rochefort. Le matin : recherche dans diverses cavités à proximité du Nou Maulin. L’après-midi : brancardage en trois groupes dans cette dernière cavité.

Participants GRSC : Frits, Julien et Patrice

 

30/3. Chantoire de Soy. Visite du front de taille.
La chantoire est sèche. Le chantier a bien résisté aux crues hivernales. Le dernier tir de Frits a bien donné. Encore un passage bas sur 1 mètre puis élargissement (coude?) visible. 
Fort courant d'air de face, bien froid (17°C dehors).
TPST 1/2h.

 

30/3 Journée des classiques. Trois petites grottes situées à Aisnes étaient au programme : le Trou Riga, réouvert avec un cadenas à Michel, la grotte de Hohière, et la Grotte des Maye Crevés. Nous nous sommes contorsionnés avec délectation dans ces trois cavités fermées. Dans le Riga, nous avons trouvé trois endroits dignes d’être travaillés. Dans la grotte de Hohière, Frits a montré les derniers prolongements gagnés suite à désobstruction. Dans les Maye Crevés, Claude a pris plaisir à photographier des excentriques en mains gantelées. 

Une journée riche où nous nous sommes tous bien amusés.

TPST : Riga : 2H40 ; Hohière : 1H20 ; Maye Crevés : 1H00.

 Ont participé : Claude (sauf Riga), Marie, Aurélie, Pol, Michel et Julien (+ Trou Bokassa), Frits (sauf Maye Crevés), Bernard Marnette invité. 


 


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rechercher