Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 20:32

 

9/2 Souffleur de Beauregard. Deux équipes de deux ont travaillé dans le réseau Prout-Prout. Frits et Tony ont continué l’exploration, d’abord la cheminée Merveille, ensuite la cheminée aux deux cordes.

La cheminée Merveille : après un amarrage naturel et la pose d’un goujon, ils ont pris pied 4 mètres plus haut sur un palier avec un départ à gauche, un départ à droite, et la cheminée qui se continue. Frits a d’abord continué l’escalade en artif : pose d’un goujon, d’un deuxième 5 m plus haut, encore 3 m étroits, puis terminé.

Frits et Tony ont alors attaqué la galerie de gauche, qui devenait impénétrable après 3 m, mais avec vue sur du vide. Après 30 minutes de désob, ça passait, et ils ont pu continuer dans une belle galerie sur 10 m, et au terminus, les deux équipes s’entendaient et se parlaient (Patrice et Pol topographiaient dans la cheminée Rick).

Revenus sur le palier, ils ont traversé le puits et sont allés voir la « galerie » sur la droite, qui n’était qu’une extension du palier.

Tony et Frits sont allés ensuite faire de l’artif dans la cheminée aux deux cordes. Après avoir posé 5 goujons, Frits est arrivé au maximum (8 m), la cheminée continuait sur 4 m, trop étroite. Il a laissé une corde en place. En redescendant, il a observé deux petits méandres trop étroits qui se greffaient sur les parois de la cheminée. Ensuite, Frits a équipé le P10 qui donne dans la troisième salle. A mi-hauteur, il a exploré un court méandre de 3 m.

Bilan estimé des premières : 25 m dans la cheminée Merveille, et 20 m dans la cheminée aux deux cordes, total : 45 m. 

Patrice et Pol ont topographié, d’abord la cheminée Rick, ensuite la cheminée Merveille. L’équipement a été récupéré des deux côtés. Le premier bilan : le réseau de la cheminée Rick développe 35 mètres ; celui de la cheminée Merveille développe 29 mètres.

 

Avec ces 64 mètres ajoutés, le Souffleur affiche maintenant 4848 mètres topographiés. 

TPST : 9H00. 

Ont bossé : Tony, Frits, Patrice, Pol.


16/2 Balade des chantoirs autour de la Roche aux Faucons. Organisation de l’asbl Vert et Vie qui s’était formée à Nomont-Avister dans le but de lutter contre un projet de création d’un lotissement. Mais c’est le GRSC qui a fourni les guides-commentateurs : Marie, André, et moi-même avons baladé plus de 80 personnes durant 2 heures. Tous ou à peu près, se sont retrouvés sur le site du barbecue appartenant à la DNF et situé dans le bois de Famelette, pour manger : pains-saucisses et crêpes, et boire du vin chaud ou un soda, dans une ambiance bon-enfant. Un diapo minuté made by GRSC tournait sur deux pc’s portables. Les gens étaient  contents suivant leurs commentaires.

 20/2 Michel m’a amené 20 petits blocs et 15 grosses briques. J’ai transporté les matériaux + 30 litres d’eau vers FD6.  Pol.

 

21/2 Vieuxville. Frans et Bart Muytjens sont allés montrer, à Paul De Bie et à moi, le nouveau trou (codé : E) que Bart et Wolter ont creusé il y a deux semaines, dans la grande doline. (profond de deux mètres actuellement) Paul et moi sommes allés revoir l’ancien chantier Avalon+NTS (codé : A), nous sommes descendus avec précautions le puits profond de + ou – 15 mètres qui souffle très fort. Notre conclusion commune, à Paul et à moi, c’est qu’il serait souhaitable de continuer la désob. dans le nouveau trou (mais en s’efforçant de camoufler au mieux les déblais, et de consolider l’entrée), et également de reprendre la désob. dans l’ancien chantier-puits (en améliorant les consolidations intérieures).  Frans et Pol.

 

23/2 Trou des Manants à Tilff. Visite de cette belle grotte sans bouclage via la salle du smog et le grand puits, cad descente via l’éboulis, salle sèche, salle blanche et la rivière jusqu’au siphon, et retour via le même itinéraire. La cavité n’était plus équipée, et nous ne pouvions faire deux équipes qui s’entrecroisent.  TPST : 3H30.

Ont apprécié : Michel, Marie, Frits, Pol.


Quelques mots au sujet du décès de notre ami Jacques Simus, décédé  lundi 17 février en soirée, sur son chantier actuel au fond du réseau de Frênes. On ne connaît pas exactement la cause du décès. Les secours ont travaillé très dur depuis la nuit de lundi à mardi, jusqu’à mercredi matin, pour sortir le corps. Julien et Frits de notre club étaient parmi les sauveteurs, ils en sont sortis très marqués. L’enterrement a eu lieu le lundi 24 : office religieux en l’église de Sovimont (Floreffe), de nombreux spéléos étaient présents, en tenue. Ils ont rendu un vibrant hommage à Jacques, à côté des membres de sa famille. Puis incinération au crématorium de Gilly. Les spéléos ont perdu l’un de leurs meilleurs confréres, et un ami pour beaucoup d’entre eux.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rechercher