Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2017 3 14 /06 /juin /2017 20:53

5/6 (lundi de Pentecôte) Très motivés par la dernière sortie qui avait révélé la salle Nico et le réseau « On the Road again », nous avions prévu un programme chargé. Les objectifs ont été atteints même si le « kilomètre » espéré n’est pas venu.  Tout d’abord, topographie de la zone du siphon suivi des découvertes de la semaine dernière. Pendant ce temps, une équipe balisait la nouvelle salle et annexes.  Nous avions également amené du matos d’escalade en prévision.

Après ces tâches nécessaires, nous nous sommes attaqués à la désob dans trois endroits prometteurs qui se sont révélés finalement décevants. Bilan : 10m de première.

Un peu léger face aux espoirs mais il nous reste cette cheminée au fort courant d’air et estimée au disto-x à près de 17m et qui sera « torchée » lors d’une prochaine sortie.  TPST : 10H20.

Participants ayant soufflé le chaud et le froid : Frits, Patrice, Tom Lallemand et Renaud Mathieu de l’ULS.

Nb : en attache : Feu les excentriques dans un boyau désobstrué.

Activités juin 2017
Activités juin 2017

11/6 Chantoire du gué de St-Hadelin. Continuation de la désob. en J7-J8 (voir notes topo_3). Percutages, bacs de terre. La suite : un boyau qui descend sur une strate, de 40 cm en largeur et 13 cm en hauteur avec de la terre au sol. L’air monte par ce boyau. Il y aura du boulot ! Frédéric  a réussi à passer une étroiture qui nous avait arrêtés Tony et moi, en J2. Il a jonctionné avec E2. Au retour, Fred et Tony se sont mouillés Ils sont allés voir le vrai siphon. Tony et moi avions arrêtés le levé en F4 pour ne pas nous mouiller, mais derrière, ça continue sur quelques mètres. Devant le siphon, il y a une cheminée avec une corde et un fil de tir, c’est un gros chantier des hollandais.  TPST : 4H55.

Ont travaillé : Tony, Frédéric, Pol.

Activités juin 2017

14/6 Chantier de Victor dans l’ancienne carrière amont, en rive gauche, à Engihoul. Actuellement circuit pour motards-trial. J’ai répondu à l’appel de Victor, et suis allé percuter des blocs qui l’empêchaient d’avancer, dans un trou qui souffle froid à déplumer une poule. J’étais donc assez confiant  pour la suite, mais lorsque je me suis assis au fond, j’ai constaté que le courant d’air tombait du plafond, côté gauche. Une prospection du versant au-dessus du trou a tempéré mon enthousiasme : le versant est un gros éboulis. Il se pourrait donc que, à l’instar du précédent chantier de Victor au-dessus de la Rosée, le courant d’air soit dû aux convections d’air à l’intérieur de l’éboulis. Une ou deux séances complémentaires permettront de clarifier l’origine du courant d’air et l’intérêt du chantier.   Ont travaillé : Victor et Pol.

Douve Pol-Pot (FD6). Michel et moi sommes allés fixer la porte, que Michel, génial bricoleur, avait fabriquée pour 0 euro.

 

18/6 Trou aux Eboulis. Wolter et moi sommes allés chercher la fraîcheur au fond du Trou aux Eboulis. N’ayant pu disposer de la Hilti TE30-A36 de Frédéric Van Der Werff,nous sous sommes contentés de notre Hilti TE6-A36. Les nombreux percutages n’ont pratiquement rien donné, seuls 3 ont fonctionné mais avec un très faible résultat. Au sol, les percutages ne donnaient rien, dans un stratifié de calcite et de boue. Au plafond, dans un calcaire très compact, ils ne donnaient rien non plus. Du jamais vu !  En conséquence nous avons manié la massette et les pointes et burins. Et nous avons quand même avancé. Encore 1 mètre, et nous pénétrerons dans l’inconnu. Inconnu qui tourne à droite, nous ne voyons pas très loin. Mais il y a le courant d’air omniprésent. La suite sera différente de la galerie de sable : le sol est boueux.  TPST : 6H10 .

Avant de reprendre la route, nous nous sommes ré-hydratés en buvant une Chouffe Soleil.

Ont travaillé et ont mal partout : Wolter et Pol.   Photo de Wolter.

Activités juin 2017

22/6 Souffleur des motards, nouveau chantier de Victor à Engihoul. Petite séance de percutages dans l’éboulis. J’ai vu la suite du conduit, en montagne russe : monte, puis descend. La poursuite de ce chantier serait dangereuse et coûteuse en cartouches. Je n’ai pas repéré la moindre trace d’activité karstique sur les blocs de pierre, et suis de plus en plus persuadé que l’origine du courant d’air est étranger à la présence d’une grotte, c’est un fonctionnement typique d’un éboulis de pente.  Pol.

 

24/6 Grotte Ste-Anne. Guidage par Frédéric  et Pol.

 

25/6 Douve aux eaux sauvages. Désob. 118 bacs de terre et débris de bois ont été remontés.  La cote atteinte : -12 mètres.

Ont travaillé : Wolter, Bart, Frédéric, Patrice, Pol.

Partager cet article

Repost 0
Published by grsc
commenter cet article

commentaires

Rechercher