Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2017 3 05 /04 /avril /2017 09:55

1/4 Grotte Ste-Anne. Guidage le matin, deux équipes.

Ont guidé : John, Bart, Wolter, Pol.

Guidage l’après-midi, une équipe.

Ont guidé : John, Wolter.

 

2/4 Grotte de l’île Difflot, et grotte des Collemboles. Entretien des portes et cadenas des deux grottes. Puis j’ai profité des ouvertures des cavités pour les montrer, en partie, à Frédéric et à un copain Alexandre. Pas de problème avec les étroitures, ils se sont tous deux régalés des belles choses qu’ils ont pu voir. A Difflot, nous avons vu l’étage moyen : salle du carrefour, salle haute, salle du Trident, salle des coraux, la cage aux folles. Aux Collemboles, c’est l’étage inférieur du réseau Roger Renwart qui a nourri leur émerveillement, avec la salle de la convoitise, la salle et le gour des coupelles. TPST’s : 2H30 dans Difflot, 2H00 dans les Collemboles.

Ont participé : Pol, Frédéric, Alexandre.

 

7/4 ND7. Sortie en équipe renforcée pour ce trou dans le bois de Nomont. Désob au point bas avec de nombreux bacs et seaux dégagés. A la fin de la séance, une galerie-laminoir avec fort courant d’air est mise à jour. Il faudra encore descendre en verticale pour poursuivre le laminoir.  TPST : 3H20.

Participants besogneux : Victor, André et Patrice

 

8/4 ND7. Continuation de la désob. à deux, ce qui était très fatiguant pour Victor qui remontait le puits et sortait avec le seau et le bac. Il l’a fait plus de 15 fois, puisque nous avons sorti l’équivalent de 35 bacs de terre et de pierres. Nous avons approfondi verticalement, et il faudra continuer à approfondir avant de dégager horizontalement le laminoir soufflant.  Il faut être au minimum à trois.  TPST : 2H25.  Ont travaillé : Victor et Pol.

 

10/4 Trou des Sottais à Hestroumont. Je suis allé faire 10 bacs en solitaire dans cette mini-cavité boueuse qu’il serait prématuré d’abandonner.  Lors de la prochaine visite, il faudra percuter.  Pol.

 

14/4 ND7. Sortie en nombre pour un vendredi dans ce chantier digne d’intérêt. Creusement d’une partie horizontale vers une lucarne à fort courant d’air. Après 75 bacs soulevés, non sans impatience par le « bulldozer », nous sommes passés dans une partie plus dégagée avec une cheminée à explorer après percutages pour en ouvrir l’accès. Ensuite troisième mi-temps dans une pizzeria du coin à échafauder moult théories géomorphologiques.  TPST : 4 heures

Participants à excitation variables : Pol, Victor, Frédéric, André et Patrice

Activités avril 2017

15/4 Trou Manto. Visite par John et François.  TPST : 3H10.

 

16/4 Grotte de l’épervier. Désob. (par Patrice et Wolter) en J6 et mini-découverte de 6,5 m s’arrêtant sur une petite cheminée-chantoire obstruée. Levé topo de la dernière partie découverte par Wolter augmentée par la prolongation du jour : 55 m (par Frits et Pol). Le développement passe à 208 m. Désob. en I7-J1 : une suite est entrevue dans les directions : 71 et 100 grades.  TPST : 5H20.

Ont participé : Wolter, Frits, Tom, Patrice, Pol.

Activités avril 2017
Activités avril 2017

21/4  ND7. Plusieurs membres du club avaient répondu à l’appel de la « première ». Une stratégie a été élaborée pour concilier la première et la vidange du puits. Après un quart d’heure, découverte d’un amont malheureusement bouché mais recelant une belle morphologie, typique des chantoires.

Bilan : 5 m de première.  Un trou souffleur identifié dans un conduit sur la droite de la salle mais demandant un déblayage assez important. La suite plus évidente est dans la strate dans le bas de la salle. Ce sera pour une prochaine fois. Nous avons également décidé de baptiser cette nouvelle cavité : Douve Victorinox en l’honneur de son découvreur.  TPST : 4 heures

Participants satisfaits : André, Pol, Victor et Patrice

 

22/4 : Fort de Barchon. Séance d’entraînement au fort de Barchon lors du traditionnel RDV annuel.

Beaucoup de monde et de convivialité dans les galeries du fort où toute l’intelligentsia spéléo avait décidé de s’y retrouver. On aime ou on aime pas mais les parcours rivalisent de difficultés et d’originalité.  TPST : 3 heures

Participants peu ou prou actifs : Frédéric, Julien et Patrice.

 

23/4 Recherches dans et autour de la Magne souterraine en assistance du SC Cascade. A 9 heures, deux plongeurs : Stijn de SC Cascade et Kurt de SC33, passent les siphons du Wuinant, vont déposer un émetteur ARCANA à l’amont du réseau qui démarre dans le fond de Saint-Hadelin, et un récepteur ARVA.  Ils avaient déjà  réalisé une plongée de reconnaissance la veille durant laquelle ils avaient remplacé le fil de vie dans les deux siphons.

A 10 heures, Geert De Sadelaer de SC Cascade descend la chantoire du gué de St-Hadelin, dépose un émetteur ARVA au fond de la cavité, devant le siphon terminal, et verse 5 grammes d’uranine dans l’eau du siphon. Ensuite, il fait le levé topo extérieur qui relie les entrées des deux chantoires. Patrice et Frédéric descendent dans l’autre chantoire du fond de St-Hadelin : la perte latérale de la Neuville, déposent un émetteur ARVA devant le siphon terminal ; ils remontent en topographiant le chemin direct.

Jusque 12h30, Geert balaie le fond de St-Hadelin en écoutant le signal donné par le récepteur ARCANA. Bjorn de SC33, Frits et Pol l’accompagnent et font le tour des phénomènes karstiques à l’amont du collecteur de la Magne. Geert n’aura reçu aucun signal venant de l’émetteur déposé par les plongeurs, curieusement et malheureusement. 

A 12h30, Patrice et Frédéric récupèrent l’émetteur ARVA dans la perte latérale, Geert, Pol et Bjorn récupèrent celui déposé dans la chantoire du gué.

A 15 heures, nous nous retrouvons tous à l’entrée du Trou Wuinant, sauf Patrice occupé ailleurs l’après-midi. Bjorn, Frédéric et Frits descendent le gouffre et vont aider les plongeurs à la remontée des 8 sacs de matériel + les cordes. Pol reste à l’entrée pour sortir les kits.

Le bilan rapide de cette grosse organisation qui a pris le week-end :

- Pas de réception avec les ARCANA, dommage car une réception aurait permis de situer assez précisément la vertricale en surface, de l’extrémité amont du collecteur, et même de donner la profondeur,

-  L’ARVA récepteur à l’amont du collecteur a reçu un signal, l’analyse de ses données permettra de dire lequel des deux ARVA’s émetteurs a émis ce signal,

- Les plongeurs ont fait une exploration de la zone de l’extrême amont, et ont fait de la première ! Stijn a déclaré que la topo publiée est incomplète.

- Ils n’ont pas vu la fluo

Les plongeurs étaient enthousiastes de leur visite de la Magne souterraine, ils ont confirmé la beauté  et l’importance du réseau : Stijn le classe entre le Noû Bleu et Hotton. Les plongeurs précédents avaient décrit une grotte façon Crotot, cette merveilleuse rivière souterraine dans le Doubs. 

Geert enverra un rapport plus détaillé. 

Ont participé : Stijn Schaballie, Geert De Sadelaer de SC Cascade de Ostende(+ d’autres le samedi) ; Kurt Garrez, Bjorn de SC33 de Courtrai ; Frédéric, Frits, Patrice, Pol du GRSC.

25/4 Trou des Sottais à Hestroumont. Séance en solitaire. J’ai commencé par ramasser et déposer dans le bac les nombreuses crottes du renard qui empoisonne nos visites. Pas envie de ramper dessus. 7 percutages au fond du trou de gauche. Beaux résultats sauf le dernier qui a été fait dans les calschistes. J’ai sorti deux grosses pierres. Travail à la pointe, au burin et à la massette. J’ai vu sur 4 mètres mais cela reste étroit. Pour la suite, ce sera du dégagement manuel à la massette

TPST : 2H30.  Pol.

 

Samedi 29 et dimanche 30 avril : Réseau souterrain de Francheville

Exercice spéléo-secours dans cette grande cavité de Bourgogne aux multiples ramifications.

Exercice récapitulatif pour 50 spéléos belges avec deux jours d’intense activité : Equipement, communication, point chaud, palan-poulie….

Nous étions logé dans un gîte dans le village de Francheville et nourri par une intendance non-stop.

L’ambiance était très bonne malgré les conditions difficiles durant la nuit.

Le lundi nous ramenait dans nos pénates.

Participants GRSC : Claude, Julien, Frits et Patrice

 

 

Activités avril 2017

30/4 Trou aux Eboulis. Nous sommes descendus à nouveau dans cette cavité pas grande mais sportive de Ben-Ahin pour tenter de passer dans les 3 mètres étroits entrevus la dernière fois, au bout du laminoir de sable, avec une équipe de choc. Petit à petit, usant tantôt de la grosse Hilti de Wolter montée en marteau piqueur , tantôt de la massette, le trou dans le bouchon de calcite s’élargissait. Encore deux percutages, et puis la Hilti, tout juste réparée, ne percutait plus. Nous nous sommes alors relayés pour frapper, couchés et les bras en l’air, avec la lourde massette de Wolter. En fin de séance, chacun de nous a pu engager la tête et les épaules. Le conduit, trop étroit, était visible sur 3 mètres. 2mètres plus loin, il s’élargissait un peu. Souffle et écho étaient présents. Il y aura encore beaucoup de travail.  TPST : 4H50.

Ont travaillé comme des mineurs : Wolter, Tony, Frédéric, Pol.

Partager cet article

Repost 0
Published by grsc
commenter cet article

commentaires

Rechercher