Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2016 1 07 /03 /mars /2016 17:03

1/3 FD6. Poursuite de la maçonnerie destinée à remplacer le 2ème caisson en madriers. C’est maintenant terminé. Prochaine séance : la chambre de récolte des eaux.

Ont travaillé : Rémy et Pol.

3/3 Trou Victor. Les sorties se suivent… et se ressemblent. Au fond, le boyau au courant d’air frais et puissant s’allonge au fur à mesure des séances. La gestion des gravats est satisfaisante. Je ne parle pas des déchets, laissant ce mot à René Tonneaux. L’optimisme se maintient ; divers éléments plaident en ce sens. La semaine prochaine, nous devrions avoir le renfort d’un spéléo à la barbichette caractéristique. TPST : 3h15

Participants sereins : André et Patrice

6/3 Carrière souterraine de Denée. Exercice secours dans une carrière namuroise avec le concours de la commission plongée de l’UBS. Dans cette cavité noyée et labyrinthique, le jeu consistait à retrouver 3 plongeurs en perdition. Une vingtaine de plongeurs et spéléos participaient à cette exercice dont deux membres et un ex-membre du club.

Participants GRSC : Patrice, Julien et Claude

Pas de TPST ni sous l’eau mais plutôt en gestion de surface.

8/3 FD6. Au menu : la réalisation du bac récolteur des eaux. Nous commençons par la fondation. La désob. a été plus importante que nous l’avions imaginé : 2 heures et une trentaine de bacs. Il nous a fallu dégager de nombreuses pierres coincées entre elles et dans l’argile, dont des grosses sous la cloison nord du premier caisson. L’une d’elles, trop grosse, a dû être percutée. Il nous restait une demi-heure pour mouiller le mortier avec un produit qui le rendra résistant à l’eau, et couler la chape, en utilisant les deux treillis métalliques stockés dans la doline.

Ont travaillé en duo parfait : Rémy et Pol.

Chape et argile
Chape et argile

Chape et argile

9/3 FD6 : Gros portage vers FD6 : 34 petits blocs 29x14x9, 12 grosses briques en béton, 10 m de fer à béton D10. 4 voyages avec la brouette bien chargée ont été nécessaires

Matériaux prêts à l'emploi

Matériaux prêts à l'emploi

10/3 Verlaine : Versant du chemin de fer à Sy/ Verlaine. Giovanni est venu me montrer une grotte que je n’avais pas encore repérée. Cette fois, nous avons rencontré 5 ouvriers en plein travail de nettoyage du versant. L’un deux nous a déclaré qu’il est srtictement interdit de se trouver le long de la voie ferrée, avec du rouge, et que nous avions de la chance car un surveillant de Infrabel venait de les quitter. J’ai pris des photos des endroits sur le versant qu’il faudra examiner (en rappel sur une corde). Puis nous sommes montés au-dessus du versant, et avons ratissé à quelques mètres sous le sommet pour retrouver la grotte vue par Giovanni. Nous avons fini par la retrouver. Je l’ai explorée. Tendance verticale. Beaux choux-fleurs concrétionnés. Sauf si Jean Godissart me dit qu’il l’avait baptisée, nous l’appellerons grotte n°2 du chemin de fer à Verlaine. Creusement favorisé par un appel au vide, me semble-t-il. Tandis que la grotte n°1 du chemin de fer que j’avais explorée en partie le 28/2, et que je trouve plus intéressante, serait due, dixit Giovanni, à un recoupement de méandre. Le CPL avait trouvé ces deux grottes, mais n’avait pas publié. D’autres spéléos les ont peut-être vues également, mais n’ont fait aucune publication, car elles ne sont pas répertoriées dans aucun inventaire. Le GRSC va réparer ce malheureux oubli, et mener quelques investigations supplémentaires.

Ont prospecté sous le soleil de la vallée : Giovanni et Pol.

Sous le sommet, quelques endroits à investiguer
Sous le sommet, quelques endroits à investiguer

Sous le sommet, quelques endroits à investiguer

11/3 Trou Victor. Nous sommes trois à franchir le bunker d’entrée de la cavité. Descente tranquille en commentant à notre invité les péripéties de l’exploration. Arrivé au chantier, chacun se met à la tâche ; déplacement de gravats, percutage…. Le bloc entrevu la fois dernière est vite pulvérisé et le lent aménagement de confort commence. Soudain la foreuse s’arrête après 5 forages ; il ne reste plus qu’à remonter L Olivier s’est frotté à l’étroiture du SAS, raté, les jambes ne parviennent pas à négocier le virage. Troisième mi-temps au Vaudrez. TPST : 3h30

Participants un peu frustrés : André, Patrice et Olivier (RCAE)

12 et 13/3 Grotte de l’épervier à Palogne. Adrie et Wolter ont travaillé ces deux journées. Ils ont réussi à jonctionner la partie récemment découverte par Wolter, avec le puits.

Ont usé leurs articulations : Wolter et Adrie.

13/3 Grotte Michaux. Investigations dans les réseaux supérieurs de la Barbarie, dont Patrice voyait pour la première fois la partie haute. Nous avons percuté dans l’étroiture Rick, et dans la fissure soufflante. Frits a réussi à passer l’étroiture Rick ; il a topographié. Il estime que nous pouvons abandonner ce chantier, et nous focaliser sur l’étroiture soufflante, à quelques mètres. Frits a pu se glisser jusqu’à un virage à 4 mètres. Il faudra encore beaucoup de percutages pour voir autre chose. Sur le retour, à une dizaine de mètres plus loin, Frits a topographié un petit couloir parallèle derrière un gros bloc percuté jadis. TPST : 5H00.

Ont cherché : Frits, Patrice, Pol.

Réseau supérieur de la Barbarie
Réseau supérieur de la Barbarie

Réseau supérieur de la Barbarie

15/3 FD6. Montage du bac récolteur des eaux. Presque terminé : il reste à monter d’un bloc en hauteur les deux piliers centraux, et mettre le couvercle (en blocs) en laissant, bien sûr, une fenêtre à l’arrière pour permettre l’entrée de l’eau.

Ont travaillé : Rémy, Jérémy, Pol.

Bac récolteur

Bac récolteur

17/3 FD6 en solo. Transport de 10 petits blocs, 6 m de fer à béton D8, 5 l d’hydrofuge. Continuation des travaux sur le bac récolteur-décanteur pour les eaux, et autour du bac : mise à niveau des deux piliers centraux, coulage d’une épaisseur supplémentaire de chape dans les trois bacquets, bourrage d’argil e et cailloux contre les faces extérieures des murs. Par une journée quasi printanière, j’ai vu enfin ! le sol qui s’assèche. Pol.

18/03 Trou Victor. Changement de dernière minute pour la sortie habituelle du vendredi. Un ancien du RCAE troqué pour une nouvelle du même club. Descente avec commentaire jusqu’au chantier où deux tirs ont été effectués. Croisons les doigts pour un bon résultat. Remontée sans histoire puis troisième mi-temps à Tilff, la routine quoi… TPST : 3 heures

Participants relax : Charlotte (RCAE), Patrice

Activités mars 2016

19/03 AG de l’UBS à Wellin.

Ont participé : Pol, Patrice, Frits, Claude, Julien.

20/3 Souffleur de Beauregard. Objectif cette fois : la galerie supérieure des Taupes. Nous nous sommes glissés dans cette belle galerie : Patrice en tête, qui désobstruait, puis Pol, puis Tony ; les deux derniers rangeaient les déblais dans les endroits les plus spacieux. La galerie est unique : elle recèle de nombreuses cristallisations d’aragonite parmi les plus belles de la grotte. Galerie sèche avec courant d’air formée en phase phréatique entre deux bancs qui s’écartent et qui a drainé un filon de limonite ; les deux conditions : présence d’un ion métallique (le fer) jouant le rôle de catalyseur, et alimentation en eau extrêmement lente, expliquent la présence de nombreuses et grandes (pour la Belgique !) aragonites. Patrice estime que l’on pourrait passer dans la suite après deux séances encore de désob. A signaler : la présence de grandes chauve-souris au plafond du puits Prudence Petitpas . TPST : 6H50.

Ont travaillé : Tony, Patrice, Pol

Tony à la sortie de Prudence Petitpas

Tony à la sortie de Prudence Petitpas

Grotte de Han (activité de la Commission-Jeunes de l’UBS). Nettoyage de la salle du Dôme, puis visite du réseau Sud. TPST : 8H00.

Ont participé du GRSC : Frits et Julien

25/3 : Trou Victor : Nous étions impatient de retourner voir le résultat des tirs de la semaine dernière effectué grâce à l’appui de la relève spéléologique universitaire.

Si le premier avait bien donné, le second par contre était toujours en l’état. Petite déception que nous comblerons mercredi de la semaine prochaine.

Nous avons effectué à cette séance quelques percutages avec beaucoup de difficultés, les percuteurs sont en acier trop doux.

A la remontée, nous avons remplacé les mousquetons par des maillons rapides inox.

TPST : 4 heures

Participants opiniâtres : André et Patrice

27/3 Grotte de l’abîme à Comblain. Notre chantier dans la salle La Merveilleuse. L’appel réitéré aux sherpas avait amené 9 sherpas sur les lieux ! Ce fut donc sans problème que le matériel en quantité, fut amené près du chantier : 30 briques en béton, 12 mètres de fer à béton de diamètre 8 que Wolter a coupé en morceaux de 30 cm à l’aide de sa disqueuse sur le parking, 8 sacs de mortier sec calibrés pour pouvoir entrer dans un kit sherpa, 2 bacs, une corde, les outils, la foreuse Hilti sur accu du club, la grosse foreuse Hilti sur accu de Wolter montée avec un mélangeur, 1 bidon vide que nous avons rempli d’eau au Petit Lac, une grande bassine pour mouiller le mortier, 5 litres d’hydrofuge, un seau pour transporter le mortier prêt. Arrivés sur place, nous fûmes consternés de voir que l’affaissement au sol entre l’escalier et la paroi, qui était de la taille d’un gros nid de poule la dernière fois que nous l’avions vu, était maintenant grand comme une auge d’ours et qu’il continuait à grandir sur les bords et en profondeur. Craignant le pire, nous sommes descendus dans le chantier, pour constater que tout ce que nous avions dégagé était rempli par de la nouvelle caillasse. Avec une deuxième constatation interpellante : le volume de caillasse qui a rempli le fond de notre chantier est bien inférieur au volume évidé dans la salle ! Une partie aurait glissé obliquement vers notre chantier, mais le reste, plus important, aurait descendu, où ? verticalement sans doute. Après quelques échanges de vues, nous décidons d’abandonner le chantier en l’état, et de tenter de réparer l’affaissement dans la salle avec les moyens du bord. Un mur circulaire a été maçonné sur l’ éboulis, s’appuyant sur l’escalier d’un côté (las câbles électriques ont été rehaussés) et sur la paroi de l’autre côté, en incluant un grand nombre de fers à béton. Les 30 briques ont été vite utilisées, Michel a maçonné des pierres par-dessus les briques. C’est sans doute insuffisant, et nous nous demandons comment l’affaissement va évoluer, et si notre mur va tenir. Nous laisserons durcir le mortier, puis nous irons voir et déciderons pour la suite. TPST : 2H30 seulement.

Ont participé : Michel, Marie, Wolter, Bart, Victor, Giovanni, Jérémy, et son copain Christophe, Pol.

Activités mars 2016
Activités mars 2016
Activités mars 2016

27/3 Grotte Nys. Visite fun en famille pour Frits, Rick, et Tom, qui ont aperçu un grand rhinolophe

Activités mars 2016
Activités mars 2016

29/3 FD6 : Transport de 10 petits blocs, 20 demi-briques soldées à 3,25€ chez Bigmat, et le reste des matériaux non utilisés à Comblain : 20 kg de mortier sec, 4 litres d’hydrofuge. 2 allers-retours avec la brouette. Pol.

30/3 : trou Victor. Plusieurs choses étaient en projet dans cette sortie hebdomadaire au trou Victor

Remplacement de la corde tonchée dans le puits terminal : fait

Reprise d’un tir avorté : résultat négatif, j’ai retiré la cheville mais le reste est resté dans le trou. Il faudra remettre une paille pour avoir tout ces apaisements.

Tentative de percutage ; bilan, le percuteur est resté coincé !

Un peu découragé, nous sommes remontés en reprenant le matériel.

Place maintenant à la saison estivale avec Monceau !

Participants frustrés : André et Patrice

TPST : 3 heures

Partager cet article

Repost 0
Published by grsc
commenter cet article

commentaires

Rechercher