Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 10:16

1/12 Grotte Ste-Anne. Guidage pour 19 jeunes gens et jeunes filles de l’Ecole des Arts Graphiques de Ixelles, et leurs 3 accompagnateurs. En trois équipes.

Ont guidé : John, Tony, Frits, Julien, Patrice, Pol.

Nos clients sont sortis enthousiastes de cette visite-expérience

3/12 Grotte des Collemboles. Visite et réaménagement de cette splendide petite cavité.

Accompagné de deux spéléos du RCAE, nous sommes allés jusqu’en haut du puits concrétionné.

Les appareils photos ont beaucoup crépité. Troisième mi-temps au café enfumé du Pont de Scay

TPST : 2h30. Participantes ébahies : Charlotte et Caroline. Participant attentionné : Patrice

Partie technique à conserver pour une prochaine sortie :

Equipement du puits sur Spit de huit. A remplacer par broches ou goujons.

Le mousqueton corrodé en haut du puits a été remplacé par un mousqueton Richard

Laissé sur place 2 maillons rapides inox et une corde noire de 21m

3/12 FD6 : Mélange de mortier sec, puis portage de 8 sacs et 4 m de fer à béton à FD6. Mais bougre d’imbécile que je suis, j’ai embourbé ma voiture au milieu de la prairie à Nomont. Impossible d’en sortir. C’est Frits qui est venu me sauver de cette situation problématique avec sa jeep. Vive les copains ! Pol.

4/12 Trou Victor. Sortie désob avec des moyens plus incisifs. La préparation du chantier s’est déroulé selon les instructions. La prochaine sortie nous permettra de voir le résultat. TPST : 3h15

Participants méthodiques : André et Patrice

4/12 FD6 : Achat de 30 petites briques en béton chez Bigmat, transport vers FD6, en marchant cette fois depuis le parking, en deux trajets. Je suis allé enlever la deuxième échelle. Puis j’ai nettoyé l’escalier, il y avait tellement de feuilles que je ne voyais plus les marches. Pol.

5/12 Grotte de Vieuxville. Récit de Frits.

Avec Paul De Bie, je suis allé à la grotte au-dessus de la résurgence à Vieux ville. Au programme : achever la Topo et faire de la désob. Nous avons commencé par la topo. Il y avait plus de points que nous pensions. Durant la topo nous avons encore trouvé 2 balles de tennis. Le temps que Paul dessine et prenne encore deux ou trois mesures,moi j'ai vu un trou qui descend sur +-4m. Il ne faut pas plus pour commencer à creuser mais dans l’euphorie je n'ai pas fait trop attention au plafond qui n'était pas très stable et ce qui devait arriver arriva : avec mes pieds je touche le plafond, un gros bloc bascule mais il reste coincé. "ouf". Paul maintient le bloc le temps que je passe du bon côté. Le bloc reste coincé dans le plafond mais comme cela on peut pas retourner par là. De plus, il y a d'autres blocs juste derrière. Paul a une bonne idée : à défaut d'outil il a pris une pierre et l’a lancée sur le bloc, et miracle il est tombé du premier coup, mais comme d'habitude ça serait trop simple, un autre bloc se coince. Du coup nous essayons la même technique, mais cette fois ça ne fonctionne pas. Mais visiblement il il n’y a plus de bloc derrière celui-ci. Nous tentons de le casser avec une pierre, ça marche à moitié car il se coince à chaque fois. Alors j'étais tout près et je l'ai descendu en douce. Nous regardons le trou que j'ai ouvert, et constatons que nous devrons revenir avec du matériel.
Ensuite nous avons achevé la topo et puis après,nous avons commencé la désobstruction.

Nous avons cassé un bloc qui nous gênait la dernière fois. Nous sommes passés rapidement mais hélas, un peu plus loin, nous étions arrêtés par une fissure qui se refermait rapidement. Nous avons fait quand même 7mètres de première. Il reste un vide que nous avons pu voir entre les blocs au plafond mais ce n'était pas évident de travailler à cet endroit, alors nous avons quitter les lieux après en avoir levé la topo.
Paul me demande si nous n’irions pas travailler au trou que nous avons découvert en premier.Moi je suis toujours motivé. Alors nous y sommes retournés. On regarde et on tâte les blocs ,mais tout bouge alors nous n’insistons pas par là. Mais à 1 m, nous remarquons un petit trou dans la terre, qui, visiblement, communique avec l'autre trou. Nous essayons par là. La chance nous sourit et nous passons. Une autre surprise : c'est assez large 1,5m, puis 3 m sur 5 m, pour terminer par une fissure qui a l'air de se fermer. Tout de même 15 m de première. Total des deux premières : 22 m.
Tpst 6h30. Sont bien amusés (pour ma part😉) : Paul De Bie et Frits.

6/12 FD6. L’objectif était de supprimer le deuxième caisson en madriers, et de monter la maçonnerie de la hauteur équivalente. Frits était à la manœuvre. Il était servi par une bonne équipe de 4. Réalisation d’un plancher suspendu pour se mettre debout et travailler à hauteur d’homme, et pour receuillir ce qui tombe. Tronçonnages très calculés d’éléments du caisson, et montage de murs. Un mini-éboulement s’est produit sur la face Est du caisson, ce qui a nécessité d’évacuer quelques bacs de terre. En fin de séance, il restait les bois sur le côté Ouest.

Ont travaillé : Frits, Tony, Wolter, Pol, [+ Thomas, un copain de Wolter]

9/12 Trou des Sottais à Hestroumont. Désob. chacun dans son trou : Tony dans la galerie de gauche, Pol dans la galerie de droite. Gadoue innomable. Fatiguant de devoir sortir à reculons et en forte pente à l’entrée. Nous sommes clairement dans un réseau maillé, typique des grottes de fond de vallée, comme les « quadrilatères » dans la grotte Nys.
Se sont bien salis : Tony et Pol.


11/12 Grotte Ste-Anne. Guidage d’une équipe de chercheurs de l’ ULG. Le deal était de réaliser une progression sportive et non scientifique. Ils ont pu néanmoins examiner de près certaines inter strates. TPST : 2H30.
Participants assumés : Patrice [+ 6 chercheurs, et la famille Di Valentin en soutien/ Manu et Tony ]


12/12 AG annuelle du GRSC à l’espace Les Montagnards à Olne. Comme d’habitude, rapport financier, rapport d’activités. Le bilan financier est bon : le club s’en sort avec un boni malgré des dépenses records. Deux excellentes opérations sont à souligner : l’achat de matériel de 350 mètres de corde, 70 maillons inox, 40 plaquettes, grâce à la subvention de l’Adeps et la subvention de l’UBS . La deuxième opération intéressante fut la soirée du 7 novembre pour fêter les 13 ans du Souffleur. Ce fut un franc succès : tous les participants étaient contents et, cerise sur le gâteau, la soirée a rapporté dans la caisse du club.

Sur le plan des activités, le bilan des premières s’établit à 291 mètres dont 188 dans le Souffleur, 52 m dans la grotte Michaux, 39 m dans Fontaine de Rivire, 10 m dans le Victor, ? m dans la grotte de l’Epervier. Le chantier le plus visité a été le Trou Victor avec 17 fréquentations, suivi du Souffleur avec 13 visites, puis de FD6 avec 10 visites. Nous avons fait un camp spéléo dans l’Hérault du 1 au 8 avril. Pour le reste, le rapport annuel sera publié dans le GRSC-Info de février.

Les membres présents à l’Assemblée ont échangé leurs vues sur la possibilité d’organiser un week-end en Allemagne dans la région de Cologne. Au programme une visite karstique, et la visite de une ou deux grottes. Proposition du président : un camp en été d’une dizaine de jours, quelques jours en Ardèche avec au programme si possible (car il ya des contraintes !) l’aven de Noel, sinon la grotte de St-Marcel, et la présentation par René d’un site peu connu mais exceptionnel dans les gorges ; le reste du camp se déroulerait à Prades avec la visite, si possible également, du réseau Lachambre.
Pol a présenté un résumé de nos découvertes et de l’avancement de nos chantiers, avec le support d’un montage powerpoint.
La trésorière a encaisséles cotisations pour 2016, et a récolté les premiers certificats médicaux.
Robert Lallemand, un des premiers membres du club, nous a fait une courte visite de sympathie.
Nous avons terminé la soiré festivement, au restaurant des Montagnards.
Ont participé : Thierry, Victor, Nico [+ Sarah], John, Patrice, Tony, René [+ Geneviève, et Pierre], Marie, Roger, Julien [+ Aurélie], François, Claude [+Silvia], Annette, Michel, Frits [+ Gwenaelle], Pol.


13/12 Grotte Fontaine de Rivire. Sortie en nombre dans cette belle cavité de l’Ourthe moyenne. Ce fut une découverte pour quelques membres du SC Crue avec en prime, la dégustation de l’eau revigorante du lac pour le malheureux Raymond.
Escalade d’une galerie entrevue lors d’une précédente incursion par Frits et assuré par Julien.
Après une montée en artif de 7m, un passage étroit l’a obligé a écarté quelque peu les concrétions. Au-delà, une petite niche de 4 x1x 3m sans possibilité de suite.
Frits a encore escaladé « la fissure » dans le plafond à 2,5 m de hauteur. Dans cette fissure il a avancé de 2 m, puis a constaté que la fissure devenait impénétrable. Il a cependant décelé un léger courant d’air.
Retour à la surface suivi de la traditionnelle mi-temps dans un café de Sy.

TPST : 4H00.
Participants sereins : Patrice, [Aurélie], Marie, Michel, Frits, Julien, [+ nos invités du SC Crue, sans Nico malheureusement, qui était malade : Geert Castermans, Erik De Groef, Christine Du Maine, Raymond Renders]

Quelques photos de Patrice
Quelques photos de Patrice
Quelques photos de Patrice
Quelques photos de Patrice
Quelques photos de Patrice
Quelques photos de Patrice
Quelques photos de Patrice
Quelques photos de Patrice
Quelques photos de Patrice

Quelques photos de Patrice

Un beau reportage de Erik De Groef illustrant cette sortie

14/12 Chantoire de Halleux, tout récemment apparu à La Reid. Investigation dans cette nouvelle chantoire apparue depuis peu à proximité du village de La Reid. Francis avait eu vent de ce phénomène par la CWEPSS. Pol de son côté avait également été prévenu par Bobo de la commune de Theux.

La chantoire commence à faire des dégâts collatéraux ; traduction : la zone d’effondrement s’élargit et s’approche da la maison voisine. Actuellement le phénomène est impénétrable : à surveiller régulièrement.

Ensuite nous sommes allés revoir une nouvelle chantoire au lieu-dit Falhez du côté de Xhendelesse. Profond de 3m, il nécessitera une échelle pour aller y jeter un coup d’œil.

Participants fouineurs : Francis et Patrice

Vues de la chantoire du Halleux
Vues de la chantoire du Halleux

Vues de la chantoire du Halleux

Du côté de Falhez
Du côté de Falhez

Du côté de Falhez

14/12 Grand Faille du Fond des Cris. Visite avec le RCAE de cette belle cavité calidifontaine.

Après avoir rassuré par téléphone Mr Rouxhet que notre visite n’était pas de venir voler chez lui, nous nous sommes donné RDV le soir au parking habituel. La première partie est avalée avec discrétion en veillant à ne pas déranger les quelques chauves-souris accrochées le long du pan surplombant. Arrivé au puits Pas Triste, surprise ! Il n’y a pas d échelle ! Qu’importe, on avisera.

Une deuxième surprise nous attend : Le lieu du lac est entièrement sec. La liaison entre les pluies sur le plateau, le niveau de la nappe phréatique et le niveau du lac est encore à appréhender.

Visite émerveillée jusqu’au fin fond de la salle des Jeux non sans passer par le haut de la salle du Casino. Au retour, remontée du boyau « Pas Triste » à l’ancienne c’est-à-dire coincement précaire avec les pieds et les hanches, une boucle de la corde glaiseuse autour du poignet. Cela été apprécié à sa juste mesure J Nous avons fait l’impasse de la « salle de l’Ebahi » pour retrouver la chaleur nocturne avec son petit crachin. TPST : 3h30

Participants RCAE : Charlotte, Caroline, Antoine. Participant GRSC : Patrice

Activités décembre 2015
Activités décembre 2015
Activités décembre 2015
Activités décembre 2015

15/12 Chantier de Victor à Engihoul. Nous avons répondu à l’appel de Victor, et découvert son nouveau chantier, que l’on devine de loin, vu l’énorme tas d’argile jaune et de pierres jetées dans la pente. Victor était calé par une fissure de 15 cm longue de 2 m. Nous avons donc beaucoup percuté. Une découverte là-bas est hypothétique, mais Victor souhaite aller au bout et au fond de la fissure pour mieux juger des chances d’une suite. J’ai relevé une expression de Victor qui s’adressait à Tony : « j’ai une pointe plate si tu veux ». A suivre donc.

Ont désobstrué : Victor, Tony, Pol.

18/12 Trou Victor. Sortie habituelle dans cette cavité mais fait plus rare, nous sommes trois.

Nous avons profité du renfort pour faire de la place aux déblais à la pointe du chantier. Les tirs précédents ont bien donné et nous font entrevoir une galerie sur 3m, certes trop étroite mais avec ce bon courant d’air laissant présager une belle suite. Il y a même un écho qui se perçoit !

Retour par le SAS pour Julien et troisième mi-temps obligatoire pour tous les troglodytes..

TPST : De 3 à 5 heures. Participants efficients : Julien, André et Patrice

20/12 Souffleur de Beauregard. Grosse équipe qui s’est divisée en 4 pour viser 4 objectifs différents :

Frits avec Frederic ont examiné le mur Sud et surtout sa partie sommitale, devant le Col du Grand Saint-Bernard, en vue d’y chercher un endroit possible à creuser dans le but de jonctionner éventuellement avec le réseau amont Nord. Son verdict est négatif.

Il a ensuite escaladé en artif la cheminée qui s’ouvre au plafond de la salle du Joker. Il a fait

16 mètres de première. A continuer : une fissure étroite aspire l’air.

Patrice et Daniel ont topographié la dernière partie, qui inclut le réseau Aragon, de la « Grande Boucle ». Ils sont partis de l’amont du col Saint Bernard dans le réseau Aragon pour rejoindre le dernier point topo de la séance précédente. 32 mesures ont été réalisées et vérifiées trois fois pour un développement total de 161 mètres.

Pol et Tom ont continué la désob. dans la galerie de l’As de Pique. 20 bacs de terre évacués. L’élargissement suivant a été atteint. La galerie se continue, à désobstruer. Pol fortement diminué par la présence de CO2.

Pierre a montré la grotte à Maud, sa fille, à Kevin et à Quentin. Ils ont commencé par l’amont de la Rivière Orange jusqu’au Mikado, puis ont fait demi-tour, ils ont ensuite vu l’aval avec la Galerie des Sages et la salle A. Lachambre.

Les TPST : équipe de Pierre Cartry : 7H00, équipe de Pol : 6H20, équipe de Patrice : 7H15, équipe de Frits : 8H30.

Ont participé : Frits, Patrice, Pol, [+ Frederic Courcelles de La Cordée (Mouscron), Daniel Lefebvre du GSC (Charleroi), Tom Lallemand, Pierre et Maud Cartry, Kevin, Quentin de l’Union Lorraine de spéléologie]

Croquis de la nouvelle découverte dans la salle du Joker

Croquis de la nouvelle découverte dans la salle du Joker

23/12 : Souffleur de Beauregard. Frits et Franciscus ont fait une folle équipée dans la zone des grandes cheminées et du Bonhomme Blanc. Chargés comme des baudets, chacun portant un kit bourré au max et ultra-lourd avec 150 mètres de nouvelle corde encore mouillée dans l’un, la Hilti, les outils, 20 maillons inox, etc…dans l’autre. Il était urgent de remplacer la corde de la cheminée du Vermicelle, gravement endommagée sous le nœud d’attache au Perchoir. Tom avait bricolé une solution provisoire dimanche, pour pouvoir redescendre en sécurité.

Les travaux réalisés : Du B.B., monter sur la corde jusqu’au palier. Là, ouvrir au percuteur la jonction qui redescend vers le Perchoir, et l’équiper. Nettoyage du Perchoir : les pierres ont été balancées dans la cheminée du Vermicelle. Remplacement de la corde du Vermicelle, puis de la partie inférieure de la cheminée arrosée. Couper la corde. Remontée des deux cheminées sur la nouvelle corde : ch. arrosée puis ch. du Vermicelle. Au Perchoir, main courante pour passer dans la partie supérieure de la ch. arrosée. Petit « feu de camp » avec la bougie, les allumettes ne voulant pas s’allumer, la bougie non plus, et la corde mouillée ne voulant pas brûler. Equipement de la partie supérieure de la ch. arrosée. Celle-ci est donc maintenant équipée de deux cordes : une (10 m) qui monte au Balcon, l’autre (20 m) qui monte jusqu’au niveau du Perchoir.

Une bonne moitié de la C150 nouvelle a été utilisée. Le reste a été laissé au bas de la ch. arrosée.

TPST : 7H00. Participants courageux : Frits et Franciscus.

28/12 : Trou Victor

Poursuite de l’élargissement en fond de chantier. L’élargissement (sic) entrevu lors de la dernière séance par Julien a été atteint. Un mètre 50 (resic) a été agrandi.

Participants confiants : André et Patrice

TPST : 4h45

Puits aux Lampes, et grotte du Nou-Maulin. Double sortie ce lundi dans la région de Rochefort pour une équipe hollando-belge. Premier objectif de la journée, descente et puis surtout remontée du Puits aux Lampes. Une première pour Marie et Michel mais pas pour le reste de l'équipe. Nous avons été impressionnés par ce vide énorme et cette verticale à couper le souffle. Pour bien profiter de l'effet de surprise, John, notre guide du jour, avait pris le soin de nous faire descendre en dernier! La remontée s'est faite en tandem car deux cordes avaient été placées dans le grand puits. Ainsi, Mélanie et Aurélie sont remontés en premières alors que Julien qui avait équipé les attendait déjà au sommet du puits. Ce fut ensuite à notre tour, Michel et moi, de redécouvrir certains de nos muscles. Enfin, John et François sont remontés les derniers en déséquipant!

Le second objectif de la journée était de faire la visite du Nou Maulin. Une première pour Michel, Aurélie et moi-même. Nous sommes entrés par le porche principal et une fois passés les siphons remplis de galets de l'entrée, nous sommes montés par le grand éboulis du Gruyère. Arrivés au sommet du gruyère, nous avons tous décidé de chercher la sortie par le Trou souffleur. Cette troisième entrée existe depuis 2004 mais l'article et le plan présentés dans le dernier Regards avait donné envie à John notamment d'y faire un petit tour. Après avoir jonglé dans les étroitures pendant près d'une demi-heure, nous sommes tous ressortis par le trou Souffleur. C'est à cet endroit que le groupe s'est séparé. John et Mélanie sont redescendus aux voitures par la surface et le reste du groupe a fait demi-tour jusqu'au sommet du gruyère où nous avions laissé les kits. Nous sommes ensuite redescendu vers le Métro en rappel avant de retrouver notre point de départ en sortant par le Bénitier. John et Mélanie nous attendaient patiemment à la grille de sortie.

TPST : Puits aux lamps : 2H30 ; Nou Maulin : 3H.

Participants : John, François, Mélanie, Aurélie, Julien, Marie et Michel

29/12 Trou des Sottais à Hestroumont. Gros tir au fond du trou de droite. Certains habitants de Hestroumont ont pensé, peut-être, qu’un avion s’était écrasé près du village. Pol.

30/12 FD6. Dépose de 18 petits blocs et 30 grosses briques dans le fond de FD6. Pol.

Sortie variée et fructueuse dans quelques cavités de la commune de Pepinster.
Première étape : Visite de la grotte de Drolenval, cavité sèche à faible développement. A proximité, une petite falaise d’escalade aux voies numérotées et une inscription énigmatique : TET.


Activités décembre 2015
Activités décembre 2015
Activités décembre 2015

Deuxième étape : un peu plus loin, une petite cavité intéressante que nous baptisons, grotte du TET. A désober au fond. Il y a même une plaque métallique à dégager. Vestige probable d’une incursion de Ménapiens (des points de flèches en silex ont été trouvées dans le secteur)

Activités décembre 2015

Troisième étape : Récupération des outils à la perte de Nérivy. Un crapahut nécessaire !

Activités décembre 2015

Quatrième étape : Petite visite de courtoisie à la grotte du Drap Volé. Examens des points bas de ce recoupement de méandre.

Activités décembre 2015
Activités décembre 2015
Activités décembre 2015

TPST : Pas grand-chose mais bol d’air instructif
Participants facétieux en ces jours de fêtes : Francis et Patrice

31/12 FD6. Dépose de 25 grands blocs sur le fond de la doline. Pol.

Partager cet article

Repost 0
Published by grsc
commenter cet article

commentaires

Rechercher